Badland national park

Badland national park
Entrée

Les Badlands c'est un Park des USA situé dans l'état du Dakota du sud. Le parc a obtenu son statut de parc national en 1978. Sa superficie est d'environ 1000 kms2 et il est bordé par deux riviéres la riviére blanche au sud (white river) et la riviére des cheyennes au Nord. Ce dernier nom étant étonnant puisque le parc est en partie géré par les ... Sioux.

Badland national park

Paysage carrément lunaire les Badlands sont en fait des paysages trés érodés en forme de buttes arrondies. Il y reste quand même quelques prairies mais cette région est surtout riche en paléontologie qui est une discipline qui étudie les fossiles des êtres vivants du passé en l'occurence ici des mamiféres quelques 30 millions d'années avant notre ère, ce qui n'est pas rien.

C'est bien entendu l'érosion perpétuelle de ce type de terrain marneux et argileux qui a engendré ce type de paysage qui ressemble a s'y méprendre a certains endroits du desert de Bardénas en Espagne (voir ici).

Le climat ici est un des plus imprévisible de la région où une averse de grêle peut vous secouer en quelques minutes sans prévenir. Les écarts de températures sont énormes de l'ordre de -5° l'hiver a plus de 45° l'été et les vents violents n'arrangent pas les choses.

Que vous dire encore si ce n'est que la faune est presque inexistante a part comme toujours le coyote et le crotale ainsi que quelques "prairies dogs". Coté prairies, oui il y en a un peu, quelques bisons isolés et le mytique pronghorn une espéce d'antilope trés peu recherchée pour sa chair. On y rajoute quelques musaraignes ou rats commun et on a fait le tour.



Badland national park

Notre périple en moto en 2014
Vendredi 10 Août      Deadwood  -  Sturgis  -  Badlands  (South Dakota)
Apres notre petit dej a Deadwood on se concocte une visite aux Badlands national park mais en prenant d’abord une splendide route la 385 avant de rejoindre Rapid city pour y faire quelques amplettes surtout a la concession Harley Davidson car on est sur ce type de bécane (heritage pour les puristes) depuis le début du périple. 
Départ pour les Badlands plus au sud, certains de notre équipe seront déçus de la distance parcourue depuis Deadwood (160 kms aller) et rebrousseront chemin. Il fait excessivement chaud nous apprécions le van suiveur avec ses boissons fraîches et comme d’habitude nous sommes scotchés par la diversité des paysages. Toujours difficile d’exprimer les beautés que nous voyons. Nous nous arrêtons à différents points de vue où Alain peut mitrailler à 
loisir avec son Reflex. Sortie du parc par la ville de Wall où nous faisons un ravitaillement en carburant mais pas envie de manger, nous nous en passerons encore aujourd’hui. Retour en solo par la 90 highway genre autoroute nous voyons au loin vers Rapid city  de très gros orages. Nous sommes sans casque et habillés légers, que va-t-il se passer ? Nous passons sur les bords de l’orage et nous nous retrouvons un peu mouillés mais nous décidons de ne pas nous équiper en combi de pluie et de continuer sur Deadwood (après Sturgis) pour aller se changer et manger. Quelle surprise arrivés sur Deadwood de voir au sol des 
grêlons gros comme des cerises. Nous l’avons échappée belle ce qui n’est pas le cas des potes qui se sont retrouvés sous l’orage des Badlands et des habitants les ont fait rentrer amicalement dans leur garage avec la moto pendant l’orage de grêle. Comme la veille nous mangeons vers 18 heures au buffet casino (heure de repas américain) et pour le week end prix unique 21.99 dollars (pattes de crabes et prime rib à volonté) plus le buffet habituel. Viande excellente serveur étonné que je demande un morceau small vu la quantité que mange chaque américain attablées. Journée intense et superbe. Demain les Black hills...

Diaporama de photos en carrousel de notre périple