Ukraine

 CARNET DE VOYAGE DE SUZANNE ET JEAN

Maison ukrainienne


Ukraine - Italie – Autriche –  Slovaquie - Pologne – Hongrie – Slovénie Du 1er août au 20 octobre 2006
Voyage en CAMPING CAR avec la Compagnie des Guides Camping Caristes
Nous partons pour visiter l'UKRAINE avec un groupe de camping caristes.  Mais avant de rejoindre le groupe en Ukraine, nous faisons seuls, Jean et moi, l'école buissonnière pour traverser l'Europe centrale d'Ouest en Est.  Au retour naturellement nous serons seuls pour effectuer à nouveau la traversée de l'Europe d'Est en Ouest en changeant d'itinéraire. Ce qui nous permettra de traverser chaque fois de nouveaux pays. Belle aventure!!

Du 1er août au mardi 5 septembre

panorama haute savoie


Avant de quitter la France nous passons par la Haute Savoie où  nous effectuons le survol en petit avion de tourisme de la Vallée Blanche et du Massif du Mont Blanc.  Fantastique!! Nous connaissons, mais vu du ciel c'est autre chose. 
Quittons la FRANCE et passons en ITALIE par le Col du Grand Saint Bernard, direction Est. Puis nous longeons le beau site du lac de Garde en direction du Nord pour arriver dans les Dolomites.  En effet nous allons profiter  de  faire quelques randonnées dans cette superbe région montagneuse que nous avons déjà parcourue pendant trois semaines et adoré. Quinze jours de randonnées, bivouacs en solitaires, jolis villages montagnards typiques, que du bonheur ! Encore une fois nous sommes comblés par ces décors enchanteurs. 
Quinze jours de randonnées, bivouacs en solitaires, jolis villages montagnards typiques, que du bonheur !  Encore une fois nous sommes comblés par ces décors enchanteurs.

panorama de savoie

C'est ensuite le passage en AUTRICHE où nous prenons la carte pour l'autoroute afin de  traverser le pays (ce qui est plus avantageux). Nous avons déjà visité l'Autriche, mais la ville de VIENNE étant à l’extrême est, près de la frontière slovaque, nous ne sommes jamais venus jusque là.  Après quand même plusieurs arrêts nous arrivons à VIENNE   et nous installons pour quelques jours dans un camping proche de la ville afin de pouvoir la visiter en utilisant les transports en commun. VIENNE, capitale de l'Autriche,  inscrite au patrimoine de l'Unesco depuis 2001. est située sur les rives du Danube.  C'est une ville d'histoire par excellence, cadre romantique et architecture flamboyante.  Que de merveilles dans cette ville, monuments nombreux.  Nous avons du temps et en profitons : Château et parc de Schönbrunn, Palais impérial de Hofburg, églises, opéra, magnifique Ambassade de France.  Nous sommes impressionnés par la beauté de la grande majorité des bâtiments du Centre ville. 

vues de Vienne autriche

Nous traversons ensuite la SLOVAQUIE, la POLOGNE et arrivons enfin à la frontière d’UKRAINE, but principal de notre voyage. Indépendante depuis 1991 l'Ukraine est située aux confins de l’Europe de l'Est et de l'Asie Centrale et ouvre ses portes au tourisme. C'est un univers fraîchement sorti du socialisme soviétique et qui vole aujourd'hui de ses propres ailes.   Nous attendons deux heures pour le passage à la frontière.   Et nous sommes à l'heure à notre rendez-vous avec le groupe sur le parking d'un restaurant dans lequel nous prenons notre repas tous ensemble pour le premier soir afin de faire connaissance.  Nous sommes 12 équipages et serons accompagnés par les guides de l'Agence de Camping caristes qui organise ce voyage, Jean Christophe et Maroussia

Après un très bon repas nous partons en direction de la ville de L'VIV pour garer nos camping cars près d'un hôtel qui a mis un grand parking à notre disposition où ils seront bien gardés car,  pendant deux nuits, nous ne coucherons pas dans nos camping cars.  Nous pouvons brancher immédiatement nos véhicules au courant pendant notre absence. Rapidement nous  prenons donc un bus  pour la gare où nous montons dans un train de nuit direction KIEV qui sera notre première visite du pays. Chaque couple a une cabine-couchette réservée pour y passer la nuit. Train luxueux, dans un style rétro, vieille Russie.  C'est chouette et dépaysant par rapport à nos trains.  On peut même aller se faire un thé dans la cabine de la gardienne du wagon.…. Celle-ci passe régulièrement pour voir si tout va bien et si nous n'avons besoin de rien. 

train ukrainien
Mercredi 6 septembre: Le matin arrivée à KIEV. Dès notre descente du train nous montons en car et nous allons prendre possession de nos chambres dans un hôtel, véritable gratte-ciel très moderne.  Comme nous sommes dans les tous derniers étages, nous avons une vue magnifique sur la ville.

KIEV est la capitale et la plus grande ville d'Ukraine.  Ville millénaire chargée d'histoire, d'incessantes invasions et de traditions orthodoxes.  Le patrimoine religieux est sans nul doute le plus riche et le plus visité.  Ville possédant un métro, moyen de transport très bon marché mais souvent bondé de monde, et qui dessert la plupart des lieux les plus visités.  Nous repartons sans perdre de temps car nous avons une journée chargée aujourd'hui. Nous montons dans le car et commençons la visite par l'immense  place de l'Indépendance où a eu lieu la Révolution Orange en 2004.  

vues de Kiev en Ukraine
vues de Kiev en Ukraine

Nous parcourons ensuite l'artère principale partant de la place - haut lieu des affaires à KIEV bordée de bars chics, de restaurants,  de magasins, et d'immeubles modernes. Centre ville idéal pour flâner, c'est ce que nous faisons.   Quartier très fréquenté. Il fait très beau, c'est très agréable, il y a de très beaux immeubles.  Passons un porche donnant accès à des quartiers très commerçants.

vues de Kiev en Ukraine centre ville

Première visite,  la Cathédrale Saint-Volodymyr, une des plus grandes églises de KIEV et l'un des principaux monuments.   C'est aujourd'hui le siège du Patriarcat de l’Église orthodoxe ukrainienne, un lieu de ferveur religieuse. Elle a été décorée en partie par des peintres russes.  L'intérieur coloré de la cathédrale frappe particulièrement l’œil. Les mosaïques ont été exécutées par des maîtres de Venise.  La porte d'entrée est ornée de sculptures en relief en bronze sur fond bleu.. La cathédrale a été achevée en 1882. 

cathedrale de Kiev

Nous allons ensuite visiter le Monastère Saint-Michel-au-Dôme-d'Or, resplendissant,  aux couleurs or et azur, qui fut plusieurs fois détruit puis reconstruit au cours des siècles.  C'est l'un des joyaux de KIEV.   Sur le clocher du monastère figurent des horloges et carillons produisant une mélodie unique. L'histoire de la cathédrale Saint-Michel-au-Dôme-d'Or est aussi dramatique que celle de l'Ukraine elle-même. Elle a subi l'invasion des Tatars et a été détruite pendant la période soviétique entre 1934 et 1936.  Elle a été reconstruite à l'identique après l'indépendance de l'Ukraine en 1991 et inaugurée en 1999.

monastere a Kiev Ukraine
Le monastère se trouve  dans la ville haute, noyau historique et quartier administratif de KIEV. C'est un modèle d'architecture extérieur de style baroque ukrainien, l'intérieur est resté dans son style d'origine byzantine.  Il comprend plusieurs bâtiments, mais c'est bien sûr la cathédrale ellemême qui attire les regards.. Elle fait partie de l’Église orthodoxe d'Ukraine et est un haut lieu de ferveur religieuse.

Une atmosphère particulière, lourde d'histoire, se dégage de ce site. Il pleut.   Dans le parc nous découvrons une adorable fontaine d'eau bénite. « No photos » dans la cathédrale. ! Devant les murs de la cathédrale se trouve le monument commémorant les millions de victimes de la Grande famine stalinienne en Ukraine en 1932-1933 (Holodomor) .


Holodomor Ukraine

Face à Saint-Michel se trouve la Cathédrale Sainte Sophie conçue pour rivaliser avec l'église Sainte-Sophie de Constantinople. Fondée en 1037, Sainte-Sophie est la plus ancienne et aussi l'une des plus célèbres cathédrales d'Ukraine et fait partie des édifices de l'époque pré-mongole de la Russie.  Témoignage de la principauté chrétienne créée au XIème siècle et de style baroque.
folklore ukrainien

Elle était le lieu de couronnement des princes et de réception des ambassadeurs étrangers.  Elle a servi de nécropole princière. Elle est l'un des monuments les plus connus d'Ukraine et est inscrite sur la liste du Patrimoine mondial par l'Unesco. L'intérieur a conservé des mosaïques et des fresques du X1ième siècle.  Actuellement elle a été convertie en musée du christianisme en Ukraine et la plupart des visiteurs sont des touristes. « No photos » ! Enfin l'heure d'aller déjeuner, tant mieux nous allons un peu nous reposer nous en avons besoin. Et aussi nous avons faim !.  Nous nous installons dans un très joli restaurant avec des serveurs en costumes locaux.  Jean-Christophe et Maroussia, nos guides, se joignent à notre table.  Ils sont tous les deux sympathiques. Nous passons un agréable moment, et, ce qui ne gâche rien, le repas est excellent !.


L'après midi continuons notre périple en car et nous arrêtons de temps en temps dans certains endroits de la ville pour profiter de superbes points de vue ou de quelques monuments, dont certains restant de la période soviétique, très caractéristiques ...

vues générales Ukraine

L'après-midi nous continuons la visite.  Le soir nous allons également au restaurant.  Là c'est la grande classe avec un très beau spectacle pendant le repas et après.  Les danseuses nous font découvrir des costumes superbes suivant des thèmes différents. Splendide !!

danses ukrainienne

Jeudi 7 septembre 

panneaux routiers d'ukraine

Journée libre pour visiter suivant nos envies. D'abord nous nous reposons .  Puis nous partons sans but précis pour découvrir l'ambiance, faire quelques achats.  Tout cela fait du bien après une journée chargée de visites.  Le soir nous reprenons le chemin de la gare et passons une nouvelle nuit dans le train pour retourner à L'VIV.
Vendredi 8 septembre A la descente du train nous partons récupérer nos camping cars et Jean-François nous donne les consignes pour l'organisation et la traversée du pays avec nos camping cars.  Nous voyagerons seuls dans la journée, ou à deux camping cars, trois à la rigueur, mais pas plus.  A nous de trouver des compagnons si nous en voulons ou en connaissons parmi les participants.  Il nous donnera chaque jour notre feuille de route, les sites à visiter en fonction de nos envies,  avec l'adresse de notre point de chute pour la nuit.  Et en particulier (indispensable !) la traduction des noms de villes et villages importants traversés traduits dans notre écriture latine…..les panneaux routiers étant en écriture cyrillique. Plus d'une fois nous avons galéré, certains embranchements n'ayant pas d'indication et les autochtones ne parlant pratiquement pas anglais (les jeunes commencent seulement à s'y mettre). 

Heureusement que les gens sont très serviables quand on leur demande la route. Par contre  ils ne sourient pas beaucoup et ne parlent pas d'eux mêmes si on ne va pas vers eux.  Nous décidons quant à nous de rester seuls pour le moment, ne connaissant personne.  Nous préférons connaître un peu les gens, chacun ayant ses habitudes qui peuvent être incompatibles. Nous avons eu une mauvaise expérience lors d'un précédent voyage et cela nous rend prudents. Jean-Christophe lui-même nous conseille cette méthode. (Plus tard nous nous joindrons de temps en temps à un autre couple de camping caristes qui n'arrivait pas à s'entendre avec ses compagnons du départ et dont nous apprécions la compagnie. 

Vues campagne Ukrainienne

Nous partons ensuite en direction des Carpates.   Cette région est essentiellement forestière. Les forêts  primitives des Carpates sont les premières à avoir  été intégrées au patrimoine mondial de l'Unesco. Les arbres les plus courants sont le hêtre, l'épicéa, le chêne, le frêne, le sapin, le genévrier. Les prés montent jusqu'à 2000 mètres d'altitude. La plaine des Carpates est également une région viticole.  Les hivers peuvent être très froids et les étés caniculaires. Quant à la flore, il existe plus de 2000 espèces de plantes à fleurs, de lichens.....  La faune est très riche aussi.  Parmi les mammifères il faut noter la présence d'ours bruns, de lynx, de loups et de chats sauvages. Nous plongeons donc dans le Parc naturel des Carpates ukrainiennes faisant partie de la principale chaîne de l'Europe centrale. La chaîne des Carpates est séparée des Alpes par le Danube. Elle s'étend sur plusieurs pays d'Europe centrale.  De ce fait la population des Carpates est constituée de nombreux groupes ethniques.  Ceci se reflète aussi encore aujourd'hui dans les variétés de traditions culinaires et autres. 


Nous allons prendre notre repas du soir à VEGODA dans un beau restaurant.  Construit en bois comme presque toutes les demeures dans cette région, il est solitaire au milieu d'une forêt sauvage. C'est magique. Salles rustiques, ambiance conviviale, notre table est installée à côté d'une énorme peau d’ours, impressionnante.  A la fin du repas un violoniste nous joue de la musique tzigane. C'est époustouflant la dextérité de ce musicien.  Nous sommes en admiration.  Maroussia notre guide qui est originaire d'Ukraine, l'accompagne avec une chanson du folklore.  Quel régal.  Soirée inoubliable.  

vegoda ukraine et les Carpates


Nous couchons sur le parking de l'auberge  Tout le jour nous avons vu sur le bord des  routes de nombreux ukrainiens vendant des champignons, en particulier des cèpes,  dans de petits seaux.  

Samedi 9 septembre Continuons notre découverte des Carpates.  Très belle région, très rurale, maisons typiques, paysages d'une incroyable beauté, grande diversité culturelle   Elles abritent les plus vieilles traditions ukrainiennes. une architecture traditionnelle propre à chaque ethnie, les costumes traditionnels colorés, les magnifiques églises en bois dans des villages pittoresques.

 C'est aussi une région très pauvre. Nous voyons les habitants travaillant d'une façon ancienne très rustique.  C'est pour nous une autre façon de vivre, simple, sans artifice et c'est grâce à nos camping cars qu'il nous est possible de nous plonger dans l'arrière pays, l'authentique, en dehors des sentiers battus, ce qui est impossible pour les touristes canalisés. 

les carpates
vues des carpates ukrainienne

Le long  des routes, même importantes, de petites bordures d'herbe communales  sont colonisées par les oies., les poules.   Des vaches gardées par des grand-pères, des fermières,  ou attachées par des cordes broutent aussi au même endroit.  Les fermiers n'ont pas de pâturages.  Les femmes viennent vendre les produits de leurs jardins ou de leurs vergers sur les bas côtés elles aussi. C'est très rural et reposant.

L'après-midi nous nous arrêtons dans la réserve naturelle de Synevir qui abrite le plus beau lac des Carpates.  Nous grimpons à pied pour nous rendre au lac niché dans la forêt.  Après une belle montée nous faisant entrer dans une nature splendide,  nous découvrons le lac avec une petite île en son centre. Sur un joli sentier serpentant dans la forêt nous en faisons le tour. Le lac est entouré de légendes, et pour cela est beaucoup visité par les habitants de la région.  

Synevir


Le soir nous couchons dans la réserve dans un grand parking entouré de hauts grillages et destiné aux visiteurs.  Un panneau nous indique que les ours étant présents par ici  il est donc interdit d'y camper en dehors des lieux sécurisés. Ce parking fermé fera donc très bien l'affaire !  Mais on peut voir aussi qu'un grand nombre d'animaux, beaucoup plus sociables, se trouvent également en ces lieux magnifiques. 
.

park des carpates

Dimanche 10 septembre Nous continuons à parcourir des paysages toujours aussi beaux. Et nous continuons à voir toujours autant de beaux champignons offerts aux passants.  Comme c'est tentant.  Nous n'avons jamais vu autant de cèpes de notre vie (nous ne pouvons pas  nous empêcher de penser à notre gendre qui est un passionné de cette cueillette. S'il voyait cela!!) . Finalement personne du groupe ne résiste à la tentation d'en acheter.  Tant pis si nous sommes au pays de Tchernobyl ….. D'autant plus que nous en avons une cagette pour le prix d'une petite boite de champignons de Paris chez nous.  Qui dit mieux !! Cela serait un crime de ne pas en profiter. 

Tchernobyl
cépes deTchernobyl

Le soir nous allons de nouveau dîner dans une auberge très typique, encore dans un magnifique cadre de forêts.  Somptueux intérieur tout en bois et luxueux cette fois.  Une merveille.  Tables et décors raffinés (ils ont toujours de la très jolie vaisselle). Vraiment nous sommes gâtés.  Ainsi que par le repas, la présentation des plats.  Et pour finir un orchestre avec musiciens et chanteurs.  Le top.  Et toujours ces violonistes qui sont sublimes et nous enchantent par leur virtuosité. 

auberge en Ukraine


Nous couchons sur le parking d'un  l'hôtel à YAREMENTCHE. 

Lundi 11 septembre Toujours très beau temps avec de gros écarts de température entre le matin et le soir : 0°5 et 23°6. Aujourd'hui nous quittons les Carpates.  Les paysages changent.  Nous nous trouvons dans une région de cultures, de vergers. Nous passons devant de très belles églises en bois et nous arrêtons pour les admirer.  Quel beau travail !  Nous avons déjà vu cela en Norvège. 

Denivtsi ukraine


Le soir  nous bivouaquons chez l'habitant, dans la cour d'une ferme, à DENIVTSI. Nous sommes très bien accueillis.  Les fermiers nous donnent l'eau de leur puits.  Il y a la queue pour faire le plein et ces messieurs sont gâtés : c'est la moderne et jolie jeune fille des lieux qui leur tourne la roue du puits ( et apparemment ils n'ont pas honte !!!).  

camping en Ukraine

Mardi 12 septembre Toujours beau, mais températures  moins basses le matin.  Journée de route. Nous traversons de grandes plaines.  Toujours des champignons en abondance vendus sur le bord des routes.  Puis beaucoup de pommes.  Des maisons aux peintures naïves et gaies. Le soir nous bivouaquons dans une coopérative (consortium hollandais) à MEDJEVE VOUCHKO. Nous sommes au milieux d'immenses vergers, sur le parking des hangars. Nos hôtes sont charmants.  Lorsque nous faisons notre réunion avant le repas du soir pour parler de notre journée et préparer celle du lendemain les filles des patrons nous demandent de se joindre à nous.    

MEDJEVE VOUCHKO


Mercredi 13 septembre Même  temps très beau.  Même route de plaines et de cultures .  La terre est très noire, on l’appelle tchernoziom.  C'est une terre très fertile, qui contient un fort pourcentage d'humus qui lui permet de se passer d'engrais. Le soir nous couchons dans un camping à ODESSA. Nous sommes en Crimée. 
Jeudi 14 septembre La température monte.  Aujourd'hui 10° le matin et 35° dans la journée.  Nous allons visiter ODESSA en bus. C'est une ville portuaire sur la Mer Noire située sur des collines en terrasses donnant sur le golfe d'Odessa. L'ensemble portuaire de la région d'Odessa comprend aussi un port commercial ultramoderne. Sous la période soviétique c'était une base navale et depuis le 1er janvier 2000 le port d'ODESSA est déclaré port franc et zone franche pendant 25 ans. Au cours de la seconde guerre mondiale, de 1941 à 1944, Odessa fut occupée par les armées roumaines alliées de l'Allemagne et souffrit d'importants dommages.  Les forces roumaines et allemandes ont parait-il tué presque 100 000 juifs à Odessa pendant l'occupation de la cité. ODESSA fut une des quatre premières villes à recevoir le titre de ville héros en 1945. La ville est la 3ème plus grande ville, un grand centre industriel et un des pôles économiques les plus importants d'Ukraine.  Elle est aussi une des plus riches du pays. (Un petite parenthèse : la ville d'ODESSA est jumelée avec MARSEILLE).  Le centre historique comprend des bâtiments de toute beauté.  Certaines rues sont piétonnes et abritent de nombreux magasins, des bars, des restaurants. Nous voyons le Théâtre d'opéra et de ballet existant depuis 1887,  magnifique édifice du XIXe siècle, le plus ancien d'Odessa. La façade est décorée dans le style baroque italien. Le grand vestibule a été dessiné dans le style Louis XVI et est décoré richement de stuc doré. L'acoustique unique permet d'entendre un chuchotement murmuré sur la scène dans n'importe quelle partie de la salle. L'entrée principale fait face à la mer.  Face à lui le musée d'archéologie fondé en 1825, immeuble qui est un monument d'architecture. Devant l'entrée du musée on peut admirer deux beaux ensembles architecturaux.  Puis, plus loin, nous atteignons l'Hôtel de Ville.

Odessa monuments publics
Odessa monuments publics

Devant l'Hôtel de Ville nous tombons sur l'arrivée d'un cortège de mariage.  Nous sommes médusés. C'est la grande classe.  La mariée est ravissante.  Le marié n'est pas en reste. (il est à remarquer que les ukrainiennes sont très belles, toujours très élégantes, aimant les toilettes). Voitures de grand luxe.  Le top pour tout dire. 

mariage ukrainien

Le site le plus fréquenté par les touristes est sûrement le fameux escalier Potemkine qui est l'entrée d'honneur de la ville et aboutit à un grand ensemble architectural.  Il fut rendu célèbre grâce au film « le cuirassé Potemkine » de Sergueï Eisenstein. Cet escalier présente une belle perspective .  Il compte 192 marches. Sur l'esplanade en haut des marches a été érigé en 1828 un monument au duc de Richelieu, gouverneur de la ville de 1803 à 1814. Il conduit vers la gare maritime, occasion de faire une belle promenade pour nous. 

Esplanade d'Odessa
vues groupées d'Odessa

Nous continuons par  un tour de ville, belles places, magnifiques édifices, belles avenues ombragées (ce qui est bien agréable vu la température).   Pour le plaisir des yeux nous nous arrêtons devant de beaux étalages, peintures, fleurs, fontaine rafraîchissante avec en font l'entrée d'une église orthodoxe.  Que c'est plaisant, plein de charme.  
Journée excellente.  Ville chargée d'histoire que nous avons appréciée.  Comme à chaque fois que nous visitons une ville en car, nous avons également déjeuné tous ensemble dans un restaurant. Et le soir nous allons coucher dans le même camping que la veille.

Vendredi 15 septembre .Toujours beau et chaud, mais 3° de moins dans la journée.  Tant mieux ! Nous quittons ODESSA et traversons NIKOLAEV que nous visitons.  Toute l'histoire de la ville est liée à la construction navale. Ville moderne avec de grandes avenues très arborées et une rue piétonne très animée. Nous flânons dans la ville et admirons les belles et élégantes ukrainiennes qui sont parait-il parmi les plus belles ici. Monuments toujours conservés d'une époque pas très lointaine...

ville de NIKOLAEV

Nous continuons ensuite notre route et traversons le Dniepr, grand fleuve se jetant dans la mer Noire.  Tout le long de la route beaucoup de vendeurs de poivrons, d'oignons dans de gros sacs ou grosses cagettes en trop grande quantité pour notre consommation personnelle.  Par contre à KOBLEVE nous achetons dans un grand marché couvert de délicieuses moules cuites en sauce. Et aussi du saumon fumé en darnes, du fromage.  Il y a beaucoup aussi de harengs séchés et fumés.  Nous sommes tentés par tout. Nous aimons tout goûter. Bons repas en perspective.  Nous achetons également en bord de route un seau de cinq kilos de noix fraîches.  Tout cela « moins cher que pas cher » , une misère ! Le soir nous couchons dans un pré à TSUROUPINSK au bord d'un petit ruisseau marécageux en compagnie de petits troupeaux d'oies et autres. 
Mais ce soir avec Jean nous sommes arrivés en retard au rendez-vous fixé par Jean-Christophe pour nous rendre à notre coin de bivouac tous ensemble car difficile à trouver .  En effet, dans une petite ville après NIKOLAEV (dont je n'ai pas noté le nom tellement j'étais absorbée par mon rôle de copilote!) nous sommes tombés sur une déviation à cause de travaux.  Catastrophe !! Ce n'est déjà pas marrant quand nous nous trouvons dans une telle situation dans une ville de France.  Mais là alors c'était du délire.  Nous étions complètement perdus au milieu de la circulation du soir., des sens interdits, la barrière de la langue ... Difficile de nous arrêter.  Quelle horreur ! Maintenant je me demande encore comment nous avons fait ….. Jean-Christophe était aux cents coups, cela ne nous était jamais arrivé.  Et comme nous étions seuls et que là-bas notre téléphone portable ne marchait pas, cela se comprend !