L'Egypte en camping car


 Carnet de voyage  Suzanne et Jean B. Carnet de voyage  Suzanne et Jean B.   

E G Y P T E 
 Du 13 Mars au  7 mai 1992 10316 Km 

Egypte en photos


Voyage en CAMPING CAR avec l’Association LIBERTOURS (Accompagnateur Bernard R.) 

 
Vendredi 13 et Samedi 14 mars 
 
Journées de route pour atteindre le point de ralliement à VENISE. Mais excitation avant le départ pour l’aventure, simple distraction …?  Toujours est-il que Jean oublie les clés du bouchon d’essence à la station de Beausoleil sur l’autoroute avant la frontière italienne, après avoir fait son plein de gaz oïl.  Bon, ce n’est pas un drame, mais ….., c’est la que cela se corse,  ce jeu de clés comprenait également la clé du coffre que nous avions sur le toit du camping car avec différentes affaires, ainsi que celle du coffre à gaz propane.  Il ne s’en aperçoit que plus loin quand il remarque que son réservoir à essence n’est pas fermé. Et naturellement, pas question de faire demi tour ; il est trop tard. Et il faut absolument trouver une solution pour fermer le réservoir, vite résolue :  Un autre chauffeur du groupe avait un gros bouchon de liège, que nous entourons d’un chiffon pour fermer le réservoir et faire étanchéité. (et c’est ainsi que nous ferons tout le voyage). .  Mais ce n’est pas notre jour de chance : nous avons oublié à la maison les doubles de toutes les clés (ce qui est une grosse erreur !).   Et pourtant si c’est notre jour de chance :  un camping car de la 
même marque que nous a les  mêmes clés et le chauffeur en ayant plusieurs nous en passe une.  Quant au cadenas du coffre sur le toit, pas d’autre solution que de le casser. Ouf ! C’est tout pour aujourd’hui.  Continuation du voyage ….Croisons les doigts … Installation sur le bateau : l’EGYTO EXPRESS.  Un vrai bijou, refait à neuf. 

Egypte en photos


Dimanche 15 au mardi 17 mars 
 
Croisière de rêve, de luxe.  Beau temps jusqu’au Pirée. Repas gastronomiques.  Farniente.  Journées sur le pont ou au salon.  Bal animé par LIBERTOURS. Sultan, notre chien berger allemand est au chenil sur le pont.  La première nuit il fait sauter le toit de sa niche et se retrouve en liberté.  .  Le jour nous le gardons avec nous.  Tout le monde fait des provisions pour lui, il fait de vrais festins. Passons le canal de CORINTHE le lundi à 15h00.  C’est impressionnant ! Nous sommes remorqués par un remorqueur.  Le bateau tient toute la largeur du canal.  Nous touchons les parois avec les mains de chaque côté. Le passage du canal restera un spectacle inoubliable. 

Egypte en photos

Le même soir accostage mouvementé au PIREE en GRECE. A cause de la houle, nous accrochons un autre paquebot. Repartons à 23h00 au lieu de 21h00. Dans la journée de mardi la mauvaise mer s’installe : houle de force 8.  Le vide se fait dans les salons. Presque tout le monde au lit, moi y compris . Pas Jean, le veinard. Dans la salle à manger (c’est ce que Jean me raconte …) les plateaux volent, les verres se cassent, les rares convives épargnés par le mal de mer tiennent à peine droits.  C’est Sultan qui se régale : poulets entiers, beefs saignants.  Le personnel le gave.  Heureusement que lui a le pied marin !  Par contre pour moi, c’est l’horreur. 
 
Mercredi 18 mars 
 
Le calme revient un peu, malgré encore pas mal de houle.  Le paquebot arrive à 10h30 à ALEXANDRIE. La police, la banque montent à bord.  La paperasse commence…. 

Egypte en photos

A 13h30 on débarque, Ouf, ça y est !  Mais on ne sait pas encore ce qui nous attend ! La paperasse continue.  Les camping cars sont parqués sur le port.  Les imprimés à remplir en 3 exemplaires pleuvent (ils sont en arabe et en anglais, pas en français), les contrôles se succèdent : 2 fois, 3 fois la même chose, mais arrivés au bureau les employés mélangent les imprimés et ne savent lesquels correspondent aux N° des Camping cars.  Il faut tout recommencer .  Le gag !  Ensuite on met des plaques d’immatriculation en arabe sur les nôtres .  Ce n’est pas une mince affaire.  Nous voilà partis à la recherche de fil de fer pour les fixer.  Ils mélangent les Camping cars  Il faut recommencer.  C’est folklo quand on y repense, mais un peu affolant sur le moment ! Enfin à 20h30 les derniers (c'est-à-dire nous, qui sommes les serre-files) sortons du port. Nous traversons ALEXANDRIE en pleine nuit.  C’est alors qu’un copain tombe en panne d’essence en pleine ville pour couronner le tout ! .Course avec un  bidon, tous les deux  zigzaguant au milieu des voitures.  Bivouac en plein désert entre ALEXANDRIE et LE CAIRE. A minuit, remue-ménage parmi nous, voix extérieures ….. On frappe aux camping cars.  Pas de panique, c’est la police qui vient nous garder !  

Egypte en photos

Jeudi 19 mars 
 
Départ à 8h00.  Température fraîche, beau temps. direction les Pyramides de GISEH, situées près de la ville du CAIRE que l’on aperçoit, celle-ci s’étendant de plus en plus et se rapprochant du site. Les pyramides sont au nombre de trois : Kéops, Khéphren, Mykérinos. Nécropoles des pharaons de l’ancienne EGYPTE,  elles sont à la fois impressionnantes et les plus emblématiques de cette civilisation. La Grande Pyramide construite par KEOPS, fait partie des sept merveilles du monde antique. C’est de GISEH que Napoléon déclara à ses troupes : « soldats, du haut de ces pyramides, 40 siècles vous contemplent… ». Descente dans les entrailles de Kéops.  Plusieurs chambres internes reliées par des couloirs.  Descente et remontée difficiles. Beaucoup de mystères restent encore sur la construction de cette pyramide et le fait que l’on n’ai pas trouvé de sépulture.  Existe-il des chambres cachées ?  A côté voilà la barque qui devait amener le pharaon mort dans l’au delà.  Vieille de 5.000 ans, elle est en parfait état de conservation. Nous nous dirigeons ensuite vers le  Sphinx.  Majestueux malgré son nez écrasé.  Représentation de Khéphren  figuré comme un lion à tête humaine, il était chargé de veiller sur sa nécropole. Il est taillé dans le roc, tourné vers l’orient. Nous sommes assaillis par les chameliers, les camelots et les gosses.  Il en sort de tous les côtés. 

Egypte en photos pyramides


Nous nous retrouvons tous sur le camping de GUISEH.  Nous sommes bien, mais il ne faut pas être regardants pour les sanitaires. Heureusement que nous avons ce qu’il faut dans les camping cars 
 
Vendredi 20 mars 
 
Départ 7h00.  Beau soleil, mais température 9°.  Heureusement que nous nous sommes munis de vêtements chauds !  Visite du site de la Nécropole de SAQUARA , avec la pyramide à degrés la plus ancienne, celle où l’on a trouvé le « texte des Pyramides ». C’est là que furent découvertes les premières hiéroglyphes.  Celles-ci recouvrent les murs. C’est  fantastique.  Voyons le tombeau du roi Djeser.  Les européens et les égyptiens qui continuent les fouilles à SAQUARA découvrent toujours de nouveaux tombeaux. Mangeons sur le bord de la route.  Le soir coucher sur le campus d’une Université à EL MINIAH où l’on met des douches à notre disposition.  Sympa. 

Egypte en photos

Samedi 21 mars 
 
Départ 7h00 avec la même température qu’hier.  Roulons tout le matin et déjeunons au Monastère Blanc sur un très grand parking. Le Monastère Blanc est ainsi appelé à cause du matériau utilisé pour sa construction, du calcaire brillant.  Monument chrétien d’architecture copte, le plus célèbre de la vallée du Nil.  Seul le cœur de l’église est encore utilisé comme lieu de culte. 
Depuis notre arrivée nous sommes plongés dans la surprenante circulation en usage dans le pays :  sur une route à 2 voies, sans bas côtés,  on roule à 3 de front ,  les taxis sont transformés en grappe humaine, des camions brinquebalants sont remplis de buffles allant à l’abattoir, leurs têtes dépassant largement de chaque côté et risquant d’être décapités à chaque dépassement . Nous nous trouvons avec une charrette à droite,,, un camion 30 tonnes à gauche, un chameau transportant un énorme chargement de canne à sucre qui nous coupe la route et tout à coup nous  voilà derrière ou à côté d’un petit âne qui trottine cahin-caha.  Et il faut faire face à tout cela.  Pauvres chauffeurs !!  

Egypte en photos

Les traversées de villages ne sont pas plus réjouissantes !.  C’est la cohue : voitures, charrettes, ânes, chameaux, gosses qui courent partout, marchands ambulants, étalages de fruits et légumes, bêtes entières dépecées qui pendent au milieu d’un nuage de poussière et que le vendeur arrose consciencieusement de temps en temps avec un seau contenant de l’eau puisée dans le Nil.  Et pour tout arranger et ajouter à la panique, les agents qui font de grands gestes pour soi-disant régler la circulation !. C’est affolant pour nous qui voyons cela pour la première fois .  Mais nous allons nous y faire au bout de quelques jours. 
 
Si la circulation est une découverte pour nous, les abords des routes  et des villages le sont autant : tas d’ordures de toutes sortes, terrains de jeux des enfants, mais pas seulement : endroit où l’on trouve des trésors pour ceux qui comptent là-dessus pour vivre. C’est effarant.  Ils ne sont d’ailleurs pas les seuls à profiter de cette manne : les moutons, les chèvres, dans ce désert inculte y trouvent aussi leur compte.  Les plastiques qui foisonnent ne les rebutent pas.  Certains crèvent à force d’en ingurgiter de trop grandes quantités et on voit leurs cadavres au bord des routes ou dans les canaux du Nil. 

Egypte en photos

Les scènes de la vie courante  sur les bords des canaux du Nil aux eaux noirâtres que nous longeons nous stupéfient : les femmes y lavent leur linge, font leur vaisselle,  les égouts sortant à leurs pieds … un buffle crevé flotte sur l’eau, certains y font carrément leurs besoins le plus naturellement du monde…   

Egypte en photos

Et voilà  pour se faire une idée de l’ambiance dans laquelle nous allons nous trouver au cours des prochains jours. Et nous nous rendons compte que nous n’allons  pas seulement découvrir les merveilles que l’on nous a prédites, mais également un monde tellement différent que celui dans lequel nous vivons chez nous. 
Cela dit, l’après-midi nous arrivons à ABYDOS à 17h00.  Le site ferme.  Nous ne pouvons donc pas visiter ce soir .  
Nous nous installons au camping à côté du site. Afin que nous puissions y entrer avec nos camping cars (les campings n’ayant pas été prévus pour des véhicules inconnus par eux jusqu’à ce jour), les propriétaires n’hésitent pas à casser un muret intérieur pour nous permettre de passer et nous installer.  Ils sont les plus heureux, et tout es t prêt en moins de temps qu’il ne faut pour le dire  

Egypte en photos camping car


Dimanche 22 mars 
 
Visite d’ABYDOS et du temple voué au culte d’Osiris, dieu des morts. Magnifique intérieurement. 
 
Puis départ sur DENDARAH où nous visitons également le temple. Enseveli dans les sables pendant des siècles, il fut découvert à l’époque de l’expédition de Napoléon Bonaparte  C’est là que son armée  découvrit fascinée, sur une dalle au plafond du temple,  le célèbre zodiaque circulaire, planisphère représentant les constellations, vestige unique de l’histoire de l’Egypte antique .  Ce plafond sera découpé et ramené à PARIS. L’original est exposé au Musée du Louvre. Une copie fut faite afin qu’elle prenne la place de l’original au plafond de la chapelle à DENDARAH.  Les colonnes monumentales sont décorées de Hiéroglyphes, plus belles les unes que les autres.  Et avec le soleil qui joue à travers cette immense salle et ses colonnes, c’est une merveille ! 
 
Repas de midi derrière le temple dans le désert afin de nous isoler et d’échapper à la horde des enfants du village.  Mais ce n’était qu’une illusion : Ils sont une trentaine autour des camping cars.  Jean leur montre Sultan, notre berger allemand (qui soit dit en passant, ne ferait pas de mal à une mouche).  Ils partent en courant, mais se ravisent en revenant avec un petit chien pas plus gros qu’un chat ! De guerre lasse, Bernard va chercher un policier qui reste avec nous jusqu’à notre départ.  Nous sommes enfin tranquilles.   

Egypte en photos


L’après-midi nous arrivons à LOUXOR et nous nous installons dans un petit camping très exigu,  mais agréable.  Et surtout accueil très sympathique.   
 
Lundi 23 mars 
 
Aujourd’hui nous nous « attaquons » à la visite des deux grands temples de la ville de LOUXOR, deuxième site le plus visité après les pyramides de GISEH.  LOUXOR, anciennement THEBES, capitale de l’ÉGYPTE antique . 
Le complexe, qui s’étend sur 2 kms carrés, regroupe plusieurs temples, dont ceux de KARNAC  et LOUXOR classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.  Le temple de KARNAC, le plus important centre religieux de l’Egypte antique, était relié au temple de LOUXOR par une chaussée rectiligne de 3 kms de longueur bordée de sphinx. L’entrée est une allée bordée de statues à tête de bélier et au corps de sphinx.  Face au temple de KARNAC il y a le lac sacré où les prêtres se purifiaient. 

Egypte en photos

L’après-midi promenade de détente en felouque sur le Nil.  Repas au resto du camping. 

Egypte en photos


Mardi 24 mars 
 
Partons à 6h00 et traversons le Nil sur le bac pour aller visiter la Vallée des Rois, qui se trouve en face de LOUXOR. Cette vallée est formée d’une faille qui débouche sur la vallée du Nil.  Elle est connue pour abriter les tombeaux de nombreux pharaons du Nouvel Empire, mais abrite également ceux de certaines épouses et enfants de pharaons. Tous les tombeaux recensés ont été pillés dès l’antiquité.   Même celui de Toutankhamon n’a pas échappé aux pillards, mais ayant sûrement été dérangés ils n’ont emportés qu’une petite partie du trésor . Mais ce qui reste, et compte tenu qu’il s’agissait d’un pharaon ayant très peu régné, cela laisse entrevoir les trésors colossaux que devaient renfermer les tombeaux des plus grand rois, comme Ramsès II. 
 
La plupart des tombeaux ne sont pas accessibles pour des raisons de conservation.  Les autorités procèdent par roulement pour réduire le taux d’humidité engendré par la présence humaine. Pour nous, nous visitons les tombeaux de Ramsès IX et Thoutmosis (je ne sais plus lequel ..).  C’est à couper le souffle et parait surhumain.  Les couleurs des hiéroglyphes et des  bas-reliefs  sont éclatantes et paraissent avoir été faites récemment. Celui de Ramsès a quelque chose de surnaturel tellement c’est beau.  C’est celui qui m’a le plus fasciné. Mais interdiction de prendre des photos à l’intérieur pour protéger le site. Je n’ai donc que ma mémoire visuelle pour me rappeler ce que j’ai vu.  Dommage !. 

Ensuite nous allons voir le tombeau de la reine Haschepsout, la seule femme pharaon, qui a régné sur l’Egypte pendant 20 ans. Il est adossé à la montagne dans un cadre impressionnant.   Tout près du tombeau de la reine Hatshepsout se trouvent les deux colosses d’Agamemnon. Ce sont deux sculptures représentant le pharaon Aménhotep  sur le trône de ses ancêtres,  mains sur les genoux. De chaque côté de ses jambes, sa mère et son épouse.  
 
Une maison attire notre attention, entièrement décorée de grands tableaux peints.  Nous discutons avec le propriétaire qui nous raconte fièrement qu’il a fait le pèlerinage à la Mecque.  Comme c’est un grand honneur , il peint les péripéties  de ce voyage, ainsi tout le monde sait qu’ici habite quelqu’un qui a fait ce pèlerinage.  

Egypte en photos


Le soir nous mangeons au resto du camping après être allés au spectacle « son et lumières » de KARNAK.  Emerveillement.  Le temple nous parait encore plus beau et plus gigantesque. 
 
Mercredi 25 mars 
 
Continuons notre avancée et déjeunons en bord de route.  C’est le moment de la cueillette des cannes à sucre.  C’est très animé dans les champs.  Les ânes, les chameaux ploient sous les chargements.  Les trains passent dans les plantations.  Il fait chaud. La campagne est belle. 

Egypte en photos

Arrêt au temple de KOM OMBO.  Très joli cadre au bord du Nil où sont arrêtés les bateaux de croisière. Le site comprend  un temple entier appelé « temple aux deux divinités » et séparé en réalité en deux parties sur toute la longueur.    Dédié à deux divinités différentes qui sont sur un pied d’égalité : Le dieu crocodile Sobek  est dans la partie sud du temple et le dieu à la tête de faucon   Horus dans la partie sud.  
 
Le sanctuaire de Sobek est dédié à la création du monde et à la fertilité.  Sur un mur, on peut voir des hiéroglyphes représentants des instruments de chirurgie anciens.  Ainsi que des hiéroglyphes représentant très clairement un accouchement. Le sanctuaire d’Horus , divinité guerrière protégeant du mal. Certaines hiéroglyphes et décorations gardent encore des couleurs originales.  C’est étonnant.  
 
Cet ensemble est partiellement détruit : tremblements de terre, pillages, glissements dans le Nil ….. 

Egypte en photos

Le soir arrivons à ASSOUAN.  Camping assez grand mais « dégoûtant » .  Promenons dans ASSOUAN « by night ». Belle corniche au bord du Nil. Le long des quais se trouvent d’énormes bateaux de croisière là aussi. Tout est illuminé.  C’est très joli. 

Egypte en photos


ASSOUAN se trouve à 843 km du CAIRE.  La ville, située près de la première cataracte du Nil, a été pendant longtemps une des principales entrées et sorties  de l’Afrique Noire.   Elle est connue aussi pour ses deux barrages.  Un construit en 1908 et le Haut Barrage construit en 1971, inauguré par le Président SADATE et créant un vaste réservoir, le lac NASSER.  Ainsi s’est accompli le vieux rêve des pharaons : maîtriser les flots du dieu Nil. 

Jeudi 26 mars 
 

Départ très tôt pour les Temples d’ABOU SIMBEL.  Traversée du désert  en camping car : 300 Kms aller, autant pour le retour.  Il fait très chaud.  Arrivons à ABOU SIMBEL pour le déjeuner.  Puis visite des deux temples au bord du lac Nasser.  Là encore, tout dépasse ce que l’on peut écrire.  Les proportions sont loin de tout ce que l’on a pu imaginer.   Ces 2 temples ont été construits par le pharaon Ramsès II au bord du lac Nasser sur le Nil. 
Le grand temple est celui d’Amon et RAMSES II déifié.  Devant quatre statues colossales de Ramsès II.  Au lever du soleil, ses rayons éclairent le fond du sanctuaire et trois statues sur quatre, les 21 février et 21 octobre. 
Le petit temple est voué au culte de Néfertari déifiée.  La façade est composée de six statues colossales de Ramsès II et de Néfertari.

Egypte en photos Assouan


Nous entrons également dans la structure intérieure métallique des temples qui ont été démontés entièrement et reconstruits pierre par pierre par l’UNESCO  après avoir été déplacés dans les années 1960 au bord du lac Nasser pour éviter leur engloutissement lors de la construction du gigantesque barrage d’ASSOUAN sur le Nil construit par le Président égyptien NASSER.  C’est époustouflant et très angoissant de se trouver là dedans, surtout qu’au même moment l’électricité a été coupée, nous plongeant dans le noir total au milieu d’on ne sait où. 
Entre les deux barrages du Nil, l’île de PHILAE, sur laquelle se trouvait le temple d’Isis, fut aussi submergée par la montée des eaux du lac Nasser lors de la construction du haut barrage.  Le temple fut également reconstruit pas l’UNESCO sur une autre île plus au nord. 

Egypte en photos

Le soir nous couchons dans le désert.  C’est super, reposant et rafraîchissant après la grosse chaleur de la journée


Vendredi 27 mars 
 
Beau lever du soleil à 5h00.  Départ à 7h00.  3h00 pour faire les 300 Km de désert.  Belle route.  A ASSOUAN repos l’après-midi.  Il fait très chaud : 40° dans le camping car.  Le soir faisons les souks dans la ville. 
 
Nuit épouvantable : une meute de chiens sauvages hurle toute la nuit sur la falaise qui entoure le camping. Allah nous chante son concert sans interruption (nuit du vendredi, plus ramadan).  Grosse chaleur.  Enfin, la totale. 
 
Samedi 28 mars 
 
Nous partons en car à 8h00 pour visiter le barrage d’ASSOUAN, 2ème barrage au monde après celui sur le Zambèze.  Un monstre !! Ce barrage a été construit pour apporter l’électricité, l’eau courante permettant de sortir le pays de la pauvreté.  Idée généreuse,   Il permet plusieurs récoltes par an et plus de terres cultivables.  Mais le bilan est mitigé : déséquilibre écologique majeur, déplacement des populations….. 
De retour à ASSOUAN, promenade en felouque pour la visite de l’île Eléphantine, ses ruines de toutes les époques et son jardin botanique.  Au bord du Nil nous voyons la superbe maison de l’Aga Khan, chef religieux et imam, au pied de la colline où domine son magnifique mausolée, construit par son épouse la bégum,  une française élue miss France en 1930 . 

Egypte en photos

Partons d’ASSOUAN à 15h30, trop contents de quitter ce camping. Car, pour couronner le tout, des rats s’étaient introduits dans le circuit de chauffage du camping car d’un ami. Horreur ! Et la chasse n’a pas été une partie de plaisir.  Pourtant on a bien ri !!   
 
Coucher à EDFOU, dans le  désert , le meilleur hôtel à notre goût.  Journée très chaude, 40°.  Trois camping cars s’ensablent. 

Egypte en camping car

Dimanche 29 mars.   

Départ 7h00.  Aucune circulation.  Seul inconvénient : les grosses pierres qui jalonnent la piste : elles sont mises par ceux qui s’arrêtent pour un « pépin » mécanique pour signaler leur présence aux autres chauffeurs car il n’y a pas de bas côté sur la route dans le désert, c’est de suite impraticable.  C’est très bien ….. sauf qu’ils ne les enlèvent pas quand ils repartent ! Et ce qui devait arriver, arriva : sur une piste affreuse (pierrailles, sable …) un équipage ne put éviter une grosse pierre dans un virage et éclata son carter moteur 50 Kms avant MARSA ALAM.   
Ensuite route jusqu’à PORT SAFAGA, avec Bernard lesté d’un camping car en remorque, ce qui ne sera pas une mince affaire, vu l’état de la piste. Mais décidément journée pleine d’imprévus : un autre enfonce sa jante dans un trou et crève. …. Moins grave quand même ! 

Egypte en photos


Il n’a pas fait trop chaud aujourd’hui car on a longé la Mer Rouge tout le long. A FORT SAFAGA camping au bord der la Mer Rouge, sur la plage. Baignade à l’arrivée.  Eau chaude.  On mange dehors, au bord de l’eau.  
Et on cherche un garage pour le changement du carter en bouilli.  Euréka !  Inutile de songer à remplacer le vieux par un neuf. C’est un article que l’on ne trouve pas à tous les coins de rue dans le désert ! Mais le garagiste, très sûr de lui, nous rassure : il va nous dépanner, c’est sûr…  Nous sommes un peu perplexes et pas rassurés.  Il démonte et emporte le vieux carter (petite parenthèse : c’est dimanche, mais ici on connaît pas …) 
 
Lundi 30 mars 
 
A 8h30, le mécano arrive.   Le ferronnier a travaillé toute la nuit et a refait un carter neuf ! Nous n’en croyons pas nos yeux ! Il faut voir le travail : il a découpé un bidon d’huile de 200 litres, il lui a donné forme en se servant des débris de l’autre.  Il a façonné et soudé un fer plat sur le carter afin de le positionner sur le bloc moteur.  Tout repeint de blanc (impensable), les trous des goujons faits, ce nouveau carter a fière allure.  Le mécano le présente devant tous les participants ébahis : le carter s’adapte exactement . Et ça marche !!  Chapeau … 
Pour 440 FF en tout, main d’œuvre, déplacement, plein d’huile ….) avec un petit batchich de quelques francs, ils sont heureux comme des rois. Il va sans dire que nous aussi ….. Quelle leçon de débrouillardise !! et d’ardeur au travail ! On repart à 9h30. 
Il fait tout le jour un vent épouvantable.  Le sable est dans l’air. On monte vers le nord en longeant  la Mer Rouge qui est d’un bleu turquoise tout le jour.  Désert à gauche, mer à droite.  Pied au plancher à 60 Km à l’heure avec un vent très fort. On commence à voir les plates formes de pétrole et les torchères, ainsi que les pipe-lines.  Vers le soir le temps se rafraîchit.  On sort les survêtements et on couche dans le désert.  Nuit de rêve : calme et fraîcheur. 

Egypte en photos

Mardi 31 mars 
 

Départ 8h00.  Beau temps. 10° à 6h00.  Nous nous arrêtons à un garage afin que l’on change le joint que l’on a mis hier au copain. Le mécano n’en ayant pas en avait fabriqué un avec un carton d’emballage et cela ne pouvait sûrement pas tenir très longtemps. Le pauvre avait fait pour le mieux avec ce qu’il avait. 
Nous passons dans un tunnel sous le Canal de SUEZ puis redescendons vers le sud sur la rive opposée de la Mer Rouge.  Nous sommes sur la péninsule du SINAI , région désertique très peu habitée. Superbe route, gorges magnifiques, teintes superbes.  Nuit en plein désert.  Sur la Mer Rouge les torchères rougeoient dans la nuit.  Beau coucher de soleil.  C’est beau ! Très beau ! 

Egypte en photos
Egypte en photos


Mercredi 1er avril

 
Tempête de vent toute la nuit.  Partons à 8h00.  50 Kms de route défoncée, plus mauvaise qu’une piste.  Nous passons dans le lit d’un torrent à sec.  Plus de route. C’est à cet endroit qu’on eut lieux des combats lors de la guerre des SIX jours, qui opposa en 1967 ISRAEL aux pays ARABES : EGYPTE, JORDANIE, SYRIE, IRAK.  Sur la montagne on aperçoit des fortifications et les restes des tranchées. 

Egypte en photos


A midi, installation au camping de « Sainte Catherine » dans le SINAI. Très bel oasis, il fait frais. C’est l’heure du repas, tant mieux, très bonnes pâtisseries juste sorties du four au village !  
L’après-midi on part pour escalader la  MONTAGNE de  MOISE où Moïse aurait reçu de Dieu les Dix Commandements.  C’est dur, le sentier grimpe très fort.  Il fait une chaleur épouvantable.  Au milieu du parcours, on voit un oasis avec la fontaine d’Elie en contrebas, vrai coin de paradis.  Et en haut quelle récompense : petite chapelle de la Ste Trinité et superbe panorama de 360°. Nous touchons le ciel ! 

Egypte en photos
Egypte en photos Suzanne

Après avoir assisté à un magnifique coucher de soleil, nous repartons dans la nuit faire la descente du Mont, chacun muni de sa torche électrique.  La montagne est parsemée de points lumineux.  C’est un long serpent qui descend.  Mais ce n’est pas de tout repos car le sentier est très mauvais et on ne voit pas grand chose.  Retour à 20h00.  Sultan, notre chien berger tire la langue. Pour nous, ce n’est pas mieux.  Mais que du bonheur !  Comme nous allons bien dormir. 
 
Jeudi 2 avril 
 
Nous sommes en pleine forme après une bonne nuit au frais.  Le matin visite du Monastère de Ste Catherine bâti au pied du Mt Moïse. C’est le plus ancien monastère chrétien d’Egypte, inscrit au Patrimoine de l’Humanité et également la plus ancienne architecture byzantine préservée aujourd’hui. Lieu sacré pour les trois religions qui se réfèrent à Abraham : Christianisme, Judaïsme, Islam.  
La Chapelle du Buisson ardent  a été construite à l’emplacement même où Moïse est censé avoir vu le buisson ardent.  Nous pouvons voir le buisson ardent, toujours vert, parait-il l’original.   Il est le seul de cette espèce dans toute l’Egypte et certains ont essayé d’en replanter des repousses dans tout  les pays.  Impossible !  C’est un mystère. ! 

Egypte en photos


Départ l’après midi pour le golfe d’AQABA.  Route grandiose.  Couleurs des roches superbes.   La montagne et les grandes étendues de sable se succèdent. Coucher à DAHAB sur la place devant l’hôtel PLM où nous prenons notre repas, excellent soit dit en passant …   
 
Vendredi 30 avril 
 
Journée repos.  Nous allons avec nos amis à la pointe de la péninsule du Sinaï où le golfe d’Aqaba et le golfe de Suez se rejoignent dans la Mer Rouge.  Nous mangeons dans la réserve de Ras Muhammad à CHARM EL CHEIK.  Bain en eau tiède. Jean plonge le long de la barrière de corail.

Fonds de coraux superbes (verts, mauves, rouges) ,  poissons multicolores et petits requins bleus.  Je me contente de regarder avec un masque  à fleur d’eau.  Mais même là je peux profiter de cette féerie.  Il y a tellement de poissons qu’ils viennent se frotter contre mes jambes.  Un émerveillement.  Nous dormons dans le désert près d’une mine de manganèse.  Nuit calme. 

Egypte en photos

Samedi 4 avril 
 
Nous repassons dans le tunnel sous le canal de Suez et allons a ISMAILYA, ville charmante.  Il y a une animation exceptionnelle : c’est la fête du ramadan.  Toutes les pelouses au bord du canal sont envahies par les habitants pour faire la fête.  Pour la première fois nous voyons des petites filles portant le voile. 

Egypte en photos


L’après midi nous rejoignons le camping « Salma » au CAIRE.  28 Kms de traversée de ville : une expédition pour nos camping cars, et un véritable exploit pour nos chauffeurs qui doivent se frayer un chemin au milieu des troupeaux de chameaux, des voitures, des charrettes, des taxis qui se faufilent dans tous les sens, font la course pour récupérer les clients et ne respectent aucune interdiction …. Et malgré cela ne pas se perdre et retrouver le camping. 
 
Dimanche 5 avril 

 
Allons passer la journée à l’Oasis d’EL FAYOUM, oasis du désert de LYBIE, en passant par le lac Qéroûn dont le niveau est à 43 m au-dessous du niveau de la mer. Il abonde de poissons, notamment la carpe du Nil..  Le Fayoum est une riche région agricole : figues, raisons, olives.  
C’est la station balnéaire du CAIRE et, comme la fête du ramadan continue, la plage est noire de monde, de toilettes bariolées . Les filles prennent le bain habillées avec leurs belles toilettes.  Nous nous frayons un passage difficilement. Journée très folklorique, bains de foule, superbes norias à  EL FAYOUM. 

Egypte en photos

Déjeunons sur le chemins du retour. Nous sommes assaillis par une « armée » d’enfants (le mot n’est pas exagéré) et sommes obligés d’utiliser sultan pour faire le loup garou  (ils ont une peur bleue des chiens, il suffit de le leur montrer …) Pourtant sommes quand même obligés de faire appel à un « aîné », sans succès.  Alors que d’ordinaire ils se font craindre.  Nous préférons partir sans terminer notre repas.  
Ce n’est pas seulement lors des arrêts, mais c’est aussi tout le long du voyage que nous avons  à faire attention aux enfants, principalement aux petits bergers qui, ayant l’habitude de faire obéir leurs troupeaux en les atteignant avec leurs lance pierres n’ont rien trouvé de mieux que de nous viser au passage de nos camping cars.  Et comme ils sont plutôt adroits, plusieurs camping cars ont eu des trous dans la carrosserie (dont nous !)  .  Un jeu comme un autre ….. ! Nous rejoignons notre camping au CAIRE. Le soir « son et lumière » au Sphinx et aux Pyramides . 
 
Lundi 6 avril 
 
LE CAIRE, située au bord du Nil, est la plus grande ville d’Afrique. : 15000 d’habitants environ (les cairotes).   
Journée de visite du CAIRE :  
 
****La Citadelle de Saladin bâtie pour protéger la ville contre les Croisés, elle fut jusqu’au XIX siècle la résidence des souverains égyptiens.  Devenue caserne militaire et prison, elle fut ouverte au public en 1983.  On y compte trois mosquées, dont celle de Mohamed Ali considérée comme le symbole du CAIRE. 
 
****La Mosquée Mohamed Ali : Sanctuaire islamique qui s’inspire de l’architecture traditionnelle ottomane. Elle abrite le tombeau  en marbre de Mohamed Ali.  Dans la mosquée on trouve entre autre une horloge en cuivre monumentale offerte par le roi des Français Louis Philippe 1er en 1845 pour remercier les autorités égyptiennes de lui avoir offert l’obélisque de LOUXOR installée sur la place de la Concorde à Paris.


**** La Cité des Morts : Un lieu mythique habité par des « sans logis » , des gens qui cohabitent, depuis plusieurs générations parfois,  avec les morts des anciennes familles nobles, faute de meilleur abri. Les vivants ont colonisé les cimetières, surtout les quartiers les plus anciens. La plupart vivent dans des mausolées ou des caveaux, d’autres avec des toits de fortune. Lors des grandes fêtes religieuses, le cimetière redevient alors ville morte pour les familles qui souhaitent se recueillir sur la tombe de leurs défunts. 
 
****Le palais de Mohamed Ali : Appelé autrefois le petit Versailles, est aujourd’hui un musée, une merveille. 

Egypte en photos


Déjeuner au « Méridien », le plus bel hôtel du CAIRE .  Repas délicieux.  Le grand luxe.  

Egypte en photos


Mardi 7 avril 

Visite du Musée Egyptien du CAIRE, un des plus grands musées entièrement consacré à l’antiquité égyptienne. Situé au cœur du CAIRE moderne, il a été construit par un architecte français . Plus de cent mille objets sont exposés.  Autant ou plus sont entassés dans les réserves, les caves. Les objets ne sont pas mis en valeur ou mal présentés. Vieillot, vitrines en bois vernis, petits écriteaux tapés à la machine encore écrits en français .  Mais où que le regard se pose, il y a quelque chose de rare à voir.  L’apogée et le trésor de TOUTANKHAMON, avec sarcophages et masque funéraire en or massif. Le soir avant d’entrer nous allons faire un tour aux souks en empruntant le métro (construit par les français parait-il ) 

Mercredi 8 avril 
 
Départ du CAIRE pour ALEXANDRIE où notre bateau lève l’ancre à 20h00 pour HERAKLION en CRETE.  Même bateau qu’à l’aller.

Jeudi 9 avril 
 
Bonne traversée.  Excellente journée.  Les garçons sont ravis de revoir Sultan et s’empressent de lui servir un bon repas : il y en a au moins pour 4 chiens ! 
Et là s’achève notre voyage en EGYPTE , notre premier « grand » voyage en camping car et le départ de toute une série de voyages inoubliables .Le camping car est pour nous la meilleure solution pour voyager en toute autonomie. Et VIVE LA LIBERTE !!!
Ce voyage se prolonge par la CRETE, puis l’ITALIE.  Mais comme nous ne voulons pas mélanger les genres, notre carnet de voyage s’arrêtera là. 
Nous rentrons à JACOU le jeudi 5 mai .  Non sans avoir récupéré notre bouchon de gaz oïl et nos clés  à l’aire de Beausoleil sur l’autoroute du sud. Nous avons pu constater que cela ne nous arrivait pas qu’à nous car le patron de la station en avait une pleine boîte. (un homme très sérieux !!).  Tout est bien qui finit bien…. 

R E M A R Q U E S 

 
Nous avons particulièrement apprécié :  • les monuments incomparables de l’ÉGYPTE • Le SINAI • La Vallée des Rois • La réserve au sud du SINAI  (Mer Rouge) • Le passage du Canal de Corinthe très impressionnant 
 
Nous avons été choqués par : • la misère dans les villages • la saleté dans laquelle vivent les gens • l’agressivité des enfants en bandes .

Egypte en photos remarques et carte