Namibie

Expédition avec « NOUVELLES FRONTIERES »

photos de Namibie

NAMIBIE
L'histoire de la République de NAMIBIE, située en Afrique Australe,  se divise en plusieurs époques.  Autrefois terre sans nom, elle a été colonisée par les Allemands en 1884 puis administrée par l'Afrique du Sud après 1918.  Le génocide des Héréros  a marqué cette époque.  La Namibie n'existe et est un État indépendant que depuis 1990. 
En Namibie tout est grandiose. Les paysages à perte de vue, la diversité des paysages et des couleurs. Sans parler de la diversité des animaux.  La Namibie est peu peuplée et peu connue. 
C'est dans l'actuelle Namibie que l'on trouve les plus anciennes peintures rupestres du continent africain.  Elles sont attribuées aux Bushmen  qui sont les plus anciens habitants de ce pays. 
Nous arrivons en fin d'après midi à notre point de chute du jour.  Nous installons notre chambre de toile dans un super camping à RUNDU, au bord de l'Okavango . Un oasis dans le désert.    Nous nous prélassons sur des relax au bord de la piscine en profitant du coucher de soleil derrière le fleuve

photos de Namibie

Nous mangeons au restaurant du camping près de la piscine  également.   Après le repas, les Namibiens, femmes et hommes nous donnent un magnifique spectacle de danses et de chants.   A la fin du spectacle une chorale de femmes vient nous rejoindre et nous interprète l'hymne de la Namibie.  Leurs voix aiguës, rythmées par le balancement synchronisé de leurs corps, sonnent d'une façon très pure. 
Tous les occupants de la salle de restaurant se lèvent d'un même mouvement spontané. Elles partent ensuite  en file indienne,  suivies par les hommes,  leur démarche chaloupée accompagnée par les sons des  immenses tam-tams des hommes,  instruments  magnifiquement gravés, de vrais chefs d’œuvre.   
Moment très émouvant fortement applaudi et soirée inoubliable. Et nous regagnons notre petite tente au milieu de
cet oasis. Pour nous cela surpasse toutes les plus belles chambres dans les plus beaux hôtels.

Samedi 12 Octobre 34° encore aujourd'hui.  Nous prenons la direction du Parc d'Etosha : 450 Kms de route.  A midi nous déjeunons à quelques kilomètres de GROOTFONTEIN, sur une aire de pique-nique qui se trouve sur le site du météorite Hora atterri  il y a environ 80.000 ans. C'est le plus gros météorite trouvé sur la terre.   On estime son poids à 60 tonnes.  La Namibie est mondialement connue pour ses météorites.  La plus importante pluie de météorites dont on connaisse l'existence est tombée dans la partie sud du pays.  

photos de Namibie

A 17 H nous entrons dans le parc national d'Etosha, grande réserve naturelle d'animaux, un des plus beaux parc animalier d'Afrique Australe.  Ce parc est vaste de 20.000 kms2, véritable merveille.  Il abrite 114 espèces de mammifères, 340 espèces d'oiseaux, 16 espèces de reptiles et une grande variété d'insectes. 
Pour paysage, en grande partie, une immense étendue blanche formée par un lac asséché recouvert de sel  qui se remplit d'eau à la saison des pluies attirant des milliers d'oiseaux et à l'est de la réserve quelques forêts de « mopanes », arbres dont la feuille est en forme de papillon et qui existent exclusivement en Afrique australe.  Ces feuilles constituent l'aliment préféré des éléphants.

Nous allons immédiatement nous installer dans  le  camping de « Manutoni »   l'un des trois camps du parc, situé au nord du Parc.  En effet, comme dans tous les parcs animaliers d'Afrique, il est obligatoire d'entrer dans un camp pour passer la nuit.  Pas question de camper en sauvage dans le parc, il faut se faire inscrire à l'accueil à l'entrée et faire signer son pass chaque soir à l'entrée dans un camping jusqu'au contrôle à la sortie du parc. 
Nous installons notre campement et partons immédiatement en safari, protégés à l'intérieur de notre véhicule (toute promenade à pied étant strictement interdite).  Le paysage alterne entre les étendues du blanc désert salin, la savane et les forêts de mopanes et d'acacias. 

photos de Namibie

Nous traversons la réserve d'est en ouest. Beaucoup de regroupement d'animaux dans les points d'eau. Des éléphants, des girafes, des springboks, des phacochères, des oryx, des rhinocéros noirs et blancs …... Une véritable arche de Noé.  Ils se regroupent le plus souvent par espèces.  On n'accepte pas n'importe qui …...  Et aussi nous avons remarqué que, quand les éléphants arrivent, tout le monde fait place !  « La raison du plus fort …. »

photos de Namibie
Il y a aussi des animaux moins imposants, comme l'outarde de Kori originaire d'Afrique,  le plus gros oiseau volant du monde,  des calaos à bec rouge, de grandioses grues, etc...

photos de Namibie

Après le repas du soir, nous allons à un poste d'observation à l'intérieur du camping,  situé à coté d'un point d'eau éclairé où beaucoup d'animaux viennent boire toute la nuit.  
Nous sommes silencieux afin de ne pas troubler le grand calme de la nuit et les effaroucher.     On les observe, ils sont inquiets et s'éloignent au moindre bruit.  Ce sont les girafes qui sont les plus craintives.  Pendant que certaines viennent boire, les autres restent en retrait et font le guet.  Ils faut dire qu'avec leurs longues jambes elles ont une position qui les rend très vulnérables quand elles s'abreuvent et elles sont toujours très vigilantes et prudentes. 
Au loin on entend les cris des hyènes, des chacals, des oiseaux de nuit.  C'est une atmosphère très particulière et envoûtante.  Nous allons nous coucher très tard (ou plutôt très tôt!) car nous n'arrivons pas à quitter notre poste d'observation.  Mais il faut se faire une raison, demain nous nous levons de très bonne heure.
Dimanche 13 Octobre
Partons à 6 H 30 pour un nouveau safari dans le parc avec notre camion.  Les points d'eau sont rares,  la savane est désertique, ce qui nous permet de voir de grands troupeaux et de pouvoir bien observer les animaux.   
A 12 H nous rentrons au camp pour déjeuner.    A 15 H nous retournons parcourir les pistes du parc. Le soir nous couchons au camp d' « Halali » et à la nuit nous nous installons de nouveau à un poste d'observation.  Il faut profiter au maximum.
Lundi 14 Octobre
Allons encore en safari , toujours avec notre camion, dans une autre partie du parc. Et c'est toujours le même émerveillement, les mêmes scènes.  Aujourd'hui  nous voyons encore plusieurs fois des lions, des lionnes.  Nous en avons compté 13 entre hier et aujourd'hui. Un record !! 
Dernière nuit au parc dans le camp d' « Okankuejo».  Nous sommes enchantés de notre séjour dans le parc.  Nous avons vu un nombre incalculable d'animaux. 

photos de Namibie

Mardi 15 Octobre
Voilà, nous quittons la parc ….. avec regret faut-il le dire.  Nous traversons aujourd'hui le Damaraland, ce qui signifie la pays des « Damaras », une ethnie africaine.  Région immense, sauvage.  Relief composé de plaines arides recouvertes de savanes dominées par des montagnes granitiques, des gorges profondes, des déserts de sable.   On trouve aussi des restes de forêts pétrifiées, signe que la végétation et le climat étaient différents il y a des millions d'années.   C'est dire la grande diversité de ses paysages. 

photos de Namibie

Jean-Christophe nous a promis une escale tout à fait insolite pour cette nuit et que nous allions certainement adorer. Surprise !  Nous sommes impatients d'arriver.
L'après midi nous déballons notre matériel et montons notre tente dans un camping ( ? )de brousse au bord d'un oued desséché,  près de TWYFELFONTEIN . Pas de clôture nous séparant de la faune sauvage, quelques toilettes rudimentaires, quelques douches d'eau froide. 
A notre arrivée, nous ne sommes pas les premiers. Les éléphants occupent l'oued où se trouvent des arbres qui portent des fruits et qu'ils ont l'air de beaucoup apprécier.  Il y en a un qui se dresse sur ses pattes arrières et nous fait un numéro d'équilibriste pour attraper le fruit convoité. Inimaginable ! De l'autre côté de l'oued, des bœufs paissent tranquillement.  Nous n'en revenons pas.

photos de Namibie


C'est vrai que nous adorons !! C'est génial.  Cette cohabitation avec les éléphants n'est pas particulièrement rassurante mais tant pis, quel bonheur quand même de vivre une pareille aventure. 
Jean-Christophe nous donne quelques consignes : éviter de sortir de la tente la nuit. Si c'est indispensable, s'assurer en ouvrant la porte  que nous n'allons pas nous trouver nez à nez avec un éléphant qui risquerait d'être effrayé le pauvre  (nous non peut-être!!!).  A part cela, dans nos tentes, nous ne risquons rien.  Puisqu'il le dit ….. on veut bien le croire.
Le soir notre cuisinier nous prépare une bonne grillade au feu de bois, comme les sud-africains savent si bien le faire, avec une viande délicieuse.   Ensuite, en rond autour du feu nous chantons, le cuisinier chante à son tour une chanson de France, en français s'il vous plaît !  Soirée fabuleuse, ambiance conviviale au milieu de nulle part....., dans la nuit magique du déert.  
Ensuite nous regagnons notre tente, notre refuge dirons-nous, en croisant les doigts pour qu'aucune envie pressante ne nous prenne en pleine nuit !
Mercredi 16 octobre
Pas de visite nocturne, tout le monde a passé une bonne nuit mais sort de sa tente avec précaution. Le Damaraland est riche aussi en peintures rupestres . Nous nous levons tôt (cela ne nous change pas beaucoup des autres jours il faut le dire) et nous partons pour une ballade à pied d'une heure afin de voir des peintures rupestres des  premiers peuples de la Namibie  qui ont su survivre et se nourrir en complète symbiose avec la nature.     
Il fait très très chaud et pas le moindre arbre pour s'abriter.  Une guide namibienne nous commente les peintures. Ses explications sont très intéressantes, mais cela ne nous empêches pas de contempler sa superbe et savante coiffure .. !  Nous revenons au camp pour pique-niquer et tout remballer .
Nous passons et nous arrêtons près d'un site de gigantesques blocs de basalte composés de longues colonnes verticales régulières évoquant un peu des tuyaux d'orgue. Le basalte est une roche volcanique,  issue du refroidissement d'une coulée de lave. Cette roche a un son cristallin très particulier, d'où aussi la référence à des orgues. 

photos de Namibie

L'après midi nous prenons la direction du Brandberg et traversons encore de superbes paysages. Puis  nous repartons à pied, par une température de 40°, pour une marche de 2H30 à la découverte de grottes cette fois sur un sentier dans le lit d'une rivière asséchée.   
Très célèbres,  elles contiennent aussi des peintures rupestres et notamment la célèbre « Dame blanche » découverte en 1917.  En 1948 un Français  l'a copiée et a mis de la peinture à la lumière, ce qui a fait spéculer que c'était une peinture de femme européenne.  Nous marchons le plus souvent dans un oued asséché où se trouvent des sédiments d’arbres  pétrifiés,  restes de forêts emportées par les rivières en crue de la région .
Le soir nous installons au sud de la chaîne du Brandberg  dont le point culminant est à 2.573 mètres, la plus haute montagne du  Damaraland  Chacun installe sa tente dans la pente de la montagne, au milieu des rochers.  Nous grimpons sur un petit sommet derrière nous d'où nous avons une vue magnifique sur les alentours et sur notre camp. C'est magique !

photos de Namibie

Jeudi 17 Octobre
Levés tôt nous assistons à un magnifique lever du soleil  au sommet d'une montage en face de nous qui peu à peu envahit la vallée.  C'est le calme complet, la sérénité parfaite.  Nous profitons pleinement de ce moment.
Et c'est reparti pour une nouvelle journée, sitôt le déjeuner terminé, nos affaires rangées dans nos sacs (ce qui n'est pas une mince affaire dans notre petite tente) et le camion rechargé.  Ouf que ça saute !! 
Et dire que nous sommes en vacances.  Pas des vacances de tout repos …. Et tout cela deux fois par jour naturellement, mais en sens inverse …Mais loin de nous de nous plaindre , nous apprécions tellement ce voyage avec Jean.

photos de Namibie
(Ci-dessus c'est l'attente pour le chargement de nos sacs, après le chargement du matériel de camping).  Nous partons et nous arrêtons au bord de l'océan Atlantique voir une colonie d'otaries à HENTIS. En arrivant on aperçoit sur les rochers au bord de l'eau une immense masse noire et mouvante, puis un vacarme de grognements et de cris assourdissants.  Il y a des milliers d'otaries.   Spectacle hallucinant.  Énormes et majestueux, ils se bousculent, se marchent les uns sur les autres, étonnant avec leurs moustaches dressées.  
Nous pique-niquons tout près  (ce qui n'est pas une très bonne idée parce que cela pue!!).  Il ne fait pas chaud et il y a beaucoup de vent.  Aussi tout cela ne nous incite pas à nous éterniser. 
photos de Namibie

Continuons le le long de la côte. Un peu plus loin à WALVIS Bay, qui signifie la « baie des baleines »,  nous voyons beaucoup de flamants roses.  Le site de Walvis Bay est stratégique pour le commerce maritime car il s'agit du seul lieu pouvant accueillir un port en « eau profonde » le long de la côte Atlantique de la  Namibie. 
Nous continuons  afin de trouver un coin pour installer notre camp.  Et c'est de nouveau en pleine nature sauvage que nous passerons la nuit, dans les gorges formées par le lit de la rivière  Swakpo asséchée en ce moment.   Canyon superbe, en plein désert. 
Chacun choisit son emplacement, et vu l'environnement  nous n'avons que l'embarras du choix.  A chaque couple son petit coin derrière un arbre ou un buisson. 

photos de Namibie

Après nous être installés nous grimpons  sur la montagne qui nous entoure pour assister à un coucher de soleil flamboyant sur cette « montagne de feu », ainsi nommée à cause de l'effet du soleil sur la face ouest de ce massif granitique rouge.  De là haut nous avons une vue magnifique sur le paysage montagneux et minéral  qui nous environne.   C'est d'une beauté à couper le souffle ! Nous restons sur notre promontoire et voyons la montage se transformer progressivement et flamboyer sous l'effet des derniers rayons. Tant que le soleil n'a pas disparu complètement à l'horizon nous restons là subjugués par tant de beauté.

photos de Namibie

Puis nous descendons en vitesse afin de manger tant qu'il fait encore jour (il n'y a pas de lampadaires pour nous éclairer, à part la lune et les étoiles.....).  
Vendredi 18 octobre
En partant c'est non loin de là que nous nous arrêtons pour voir la Welwitchia Mirabilis, plante fossile rescapée de la préhistoire, endémique des déserts côtiers de Namibie et d’Angola qui vit depuis toujours sur ce sol aride.  
Certains spécimens ont plus de 1000 ans et produisent tout au long de leur vie seulement 2 ou 3 grandes feuilles linéaires qui croissent de façon infinie dans des sens opposés.  Déchiquetées par le vent celles-ci  peuvent atteindre de 2 à 4 mètres et sont divisées en bandes.   
C'est devant un énorme plan que l'on s'arrête.  Il est protégé par un grillage et une plate forme a été installée pour le voir de dessus,  pouvoir le photographier mais ne pas y avoir accès et l'abîmer. Plante très étrange.

photos de Namibie

Aujourd'hui nous entrons dans la brume et il fait frisquet : 17°.  Nous arrivons à SWAKOPMUND dans la matinée après avoir traversé la barrière d'un épais brouillard, coutumière dans cette région, qui enveloppe tout.   C'est un phénomène typique de l'endroit et très étonnant.  On ne distingue plus rien sur cette étape le long de la « Côte des squelettes » (Skeleton Coast). 
Cette côte est nommée ainsi en référence aux os de baleines, aux épaves de navires échoués et partiellement recouverts par le sable ainsi qu'aux squelettes d'arbres brûlés par le soleil et qui tiennent miraculeusement debout au milieu des dunes. 
SWAKOPMUND, aux portes du désert, balayée par les vents ou baignée dans le brouillard côtier, est une ville et station balnéaire luxueuse sur la côte atlantique pour les touristes européens et sudafricains.  Son allure germanique ( pelouses vertes bien entretenues, bâtiments modernes alternant architecture coloniale, boutiques luxueuses, galeries d'art)  ne manque pas de surprendre.  Elle fut fondée par les Allemands et il y a encore une importante communauté allemande.   
Nous avons du temps avant le repas.  Nous allons flâner en ville.  Il y a de beaux magasins, mais tout est très sécurisé et on ne rentre pas dans tous sans y être autorisés.  Un peu comme des banques chez nous.   
Nous  nous installons  à la terrasse d'un café sur l'avenue principale très agréable, très ombragée avec ses magnifiques palmiers et où les petits artisans exposent leurs œuvres  tout le long du trottoir central.  En face de nous, de l'autre côté du boulevard,  se trouve le palais d'été du Président  de la Namibie avec le phare qui domine le paysage à l'arrière.  Nous apprécions ce moment de détente et de fraîcheur sous les grands palmiers de cette belle avenue avant d'aller déjeuner.

photos de Namibie
L'après midi nous prenons une nouvelle fois de petits avions de tourisme de 4 places pour survoler le désert du Namib. 
C'est fantastique vu du ciel toutes ces dunes changeantes  formant des vagues sculptées par les vents, ces canyons creusés par des oueds qui peuvent être impétueux à la saison des pluies.  C'est un spectacle grandiose et changeant.
photos de Namibie

Puis nous remontons en survolant la Côte des Squelettes  et pouvons voir l'étendue de ces dunes plongeant jusque dans la mer.  Nous apercevons les colonies d'otaries, les marais salants, les habitations entourées de clôtures pour éviter au sable de venir à l'assaut des maisons et les carcasses de bateaux ayant fait naufrage près de cette côte dangereuse.   2 H 30 de vol.  Expérience unique, inoubliable.  

photos de Namibie

Promenade  encore plus mémorable pour Jean.  En effet nous avions un belge très sympa comme pilote pour notre avion.  Jean, assis à côté de lui, a pu discuter avec lui .  Quand il a su qu'il avait conduit un avion de tourisme à Conakry en Guinée (française à l'époque),  il lui a mis le manche entre les mains en lui disant : « à toi » ! Il était le plus heureux !

photos de Namibie
Ce soir nous ne monterons pas nos tentes.   Nous coucherons dans la ville de  Swakopmund dans de jolis petits bungalows, deux couples par bungalow.  Le grand luxe.   Et pour clôturer cette journée mémorable, nous allons dans un restaurant **** de la ville.  Le top !!
photos de Namibie

Samedi 19 Octobre
Nous nous levons avec 17 ° mais la température montera jusqu'à 40 ° dans la journée.  Dur, dur … Nous quittons la ville sous le brouillard.  Nous traversons le désert du Namib  et le canyon de Kuiseb. que nous avons survolé hier. Nous parcourons le canyon et faisons une photo du groupe (voir ci-dessus). Le désert du Namib est traversé par plusieurs cours d'eau éphémères qui sont pratiquement toujours à sec.   Il  est considéré comme l'un  plus vieux déserts du monde et des plus arides. Il s'étend sur plus de 1500 kms le long d'une bande côtière dans un pays auquel il a donné son nom, avec une superficie d'environ 80.900 km2. 
Nous avons une très mauvaise piste.  Il fait très très chaud   Mais comment nous plaindre devant de telles merveilles.

Vers 15 heures nous nous installons au camping de SESRIEM, à la limite sud des dunes.  Nous disposons nos tentes en rond sous un grand arbre « acacia ariobola »  dans un site grandiose situé dans le lit de la rivière Tsauchab qui a créé son lit au travers des sables.  Au milieu du XIXème siècle, elle rejoignait encore l'Atlantique, mais elle s'est asséchée, les dunes de Sossusvlei lui ayant fait un barrage insurmontable. Elle vient mourir à quelques kilomètres de l'océan atlantique. 

photos de Namibie

Puis chacun s'occupe comme il veut.  Avec Jean ,  et avec la permission de Jean-Christophe nous recommandant une grande vigilance,  nous partons faire une promenade dans la savane alentour. Nous voyons quelques oryx et impalas filer à toute allure dans un petit bosquet tout près de nous. Nous pouvons observer de près d'énormes nids de tisserins qui sont remplis de petites cavités où chaque oiseau installe et élève sa petite nichée.  Difficile pour nous de comprendre comment ils reconnaissent leur trou.  Il y a une activité incessante d'allées et venues. 

photos de Namibie

Dimanche 20 Octobre
De très bonne heure nous partons voir le lever du soleil sur les célèbres dunes rouges de Sossusvlei.  Nous ne sommes pas   seuls.  Pas mal de monde pour assister à ce « spectacle » magnifique.   Image célèbre que l'on peut voir dans tous les catalogues des voyagistes. Nous avons une très mauvaise piste.  Il fait très chaud encore aujourd'hui. Sossusvlei est un lieu de sel et d'argile dans le désert du Namib.  L'endroit est connu pour ses hautes dunes de sable rouge. Leur couleur rouge est due à l'oxyde de fer.  La faible végétation comprend surtout « l'acacia eriolaba ».   C'est l'endroit le plus visité de Namibie.  Les dunes s'élèvent à plus de 375 mètres.  Elles figurent parmi les plus hautes du monde.

photos de Namibie

Après cet arrêt nous partons à pied et nous enfonçons dans le désert au milieu d'un décor de faible végétation, composé surtout d'arbres « acacias eriolaba » centenaires dont beaucoup sont morts,  au pied des dunes.  Une partie du groupe, les  plus sportifs et surtout les plus jeunes, font l'ascension d'une des  plus hautes.

photos de Namibie

Pour Jean et moi,  ce sera safari photo et caméra …(et pour d'autres aussi qui sont moins sportifs) Une promenade et l'escalade de quelques dunes plus modestes nous comblent de ravissement.  Mais c'est quand même difficile de grimper au sommet d'une dune, même petite, plus que ce que l'on pourrait croire.

photos de Namibie

Nous pique-niquons sur place puis repartons à pied retrouver l'emplacement d'où nous sommes partis ce matin après avoir assisté au lever du soleil .

photos de Namibie
Et nous arrivons juste  pour  assister cette fois à un coucher de soleil flamboyant.  Encore un moment magique. C'est une féerie de couleurs.   Quelle belle journée qui aura passé trop vite ! Nous  retournons passer la soirée et la nuit au même camping de Sesriem.
photos de Namibie

Lundi 21 Octobre
Toujours beau temps.  Partons de ce lieu de rêve pour rejoindre WINDOEK, la capitale de la Namibie  depuis son indépendance en 1990, située à 1650 mètres d'altitude.  Elle est la plus grande ville du pays et son centre économique,  politique, culturel, financier et social. 
On y distingue le centre ville, les quartiers principalement blancs, le quartier métis et le township noir où vivent la majorité des habitants de la ville.   Les blancs et les métis forment 33% de la population.  Belles avenues très modernes, beaux magasins. Une grande  avenue avec  les étalages des marchands,qui présentent  les objets artisanaux africains aboutit à  l'église luthérienne de 1910, véritable symbole de la capitale namibienne. 

photos de Namibie

Nous nous installons à l'hôtel.  Chaque chambre est un petit bungalow. C'est très agréable, très joli., très confortable aussi.  Nous profitons de faire une photo avec un couple avec lequel nous avons beaucoup sympathisé et dont c'était le voyage de noce, ainsi qu'avec notre gentil cuisinier.  
Ensuite Jean-Christophe nous emmène déjeuner, très bien, au plus bel hôtel de la ville : buffet royal et pantagruélique. 

photos de Namibie

L'après midi nous allons visiter le Musée National des Arts de Namibie, époques  historique et contemporaine ainsi que des expositions temporaires.   Il est entouré d'un beau parc.  Nous en profitons pour faire la photo souvenir de tout notre groupe.

photos de Namibie
Puis inévitable shopping.... !!.  Et visite de la ville.  Chacun se débrouille dans son coin et achète ses derniers petits souvenirs, en fonction de la place dans les valises et de ce qu'il reste dans le portefeuille !!  
Le soir c'est le dîner de clôture de l'expédition.  Jean-Christophe nous emmène à nouveau dans un resto typique, en dehors de la ville, en pleine nature.  Pour le denier jour, nous sommes gâtés ! Nous mangeons dehors sous des tonnelles.  La femme de Jean-Christophe avec sa petite fille sont venues se joindre à nous.  Ils habitent WINDOEK.   Repas très bon et très convivial.  Pourtant tout le monde est triste de devoir prendre le chemin du retour.  Nous évoquons nos meilleurs souvenirs de ce voyage.  Dernière nuit à l'hôtel. 
Mardi 22 Octobre
C'est le départ.  Avion à 12H pour JOHHANNESBURG et décollage pour Paris/Roissy  à 22 H au lieu de 20 H par suite de problèmes à un réacteur.
Mercredi 23 Octobre
Arrivée  à  Roissy à 08 H 45 où nous prenons le TGV un peu plus tard pour Montpellier. C'est le terminus  … Dommage ! On serait bien restés un peu plus longtemps, ce style de voyage nous plaisant énormément.  Très bien organisé et surtout très bien géré par notre guide accompagnateur Jean-Christophe qui était formidable.  Sans oublier notre cuisinier très très sympathique et toujours de bonne humeur.
 -------------------------oOo------------------------
Ce grand voyage au Zimbabwe, Botswana et Namibie nous a permis de découvrir toute une panoplie de merveilles.   Le Grand Zimbabwe, le nord du Kalahari, le delta de l'Okavango, les réserves de Chobé , d'Etosha, les montagnes du Brandeberg, les côtes de l’Océan et leurs milliers d'otaries, les immenses dunes du désert du Namib, les safaris et tous les bivouacs et les sites inoubliables. 
photo elephant du Zimbabwe