Voyage en Iran

I R A N 
Du 30 Septembre au 23 octobre 2000 (mise a jour 2003) 
11877  Kms
Voyage en CAMPING CAR avec l'Association  LIBERTOURS (Accompagnateur Bernard R.)

Iran voyage camping car


Du lundi 30 septembre au samedi 04 octobre Nous quittons JACOU avec la chaleur et allons coucher à COGOLIN chez nos amis Ginette et Marcel M. avec qui nous devons faire la route jusqu'à BRINDISI en Italie pour rejoindre le groupe et prendre le bateau jusqu'à CESME en Turquie . 
Nous prenons l'autoroute pour traverser l'Italie sauf à partir d'OVIETO où nous empruntons une petite route pour aller au bord du lac Bolséna où nous passerons une nuit sur un terrain privé destiné aux camping cars, style « camping à la ferme ».  C'est sensationnel, au bord de l'eau, sous les oliviers et les figuiers.  Le propriétaire nous vend des tomates et des figues du jardin.  Un endroit de repos idéal pour rompre la monotonie de l'autoroute. Nous continuons ensuite sur l'autoroute en traversant l'Italie d'Ouest en Est. Nous arrivons  à BRINDISI  le 4 au matin  vers 9H30, direction le port où nous retrouvons le groupe. Un participant a déjà des problèmes avec son camping car (en très mauvais état d'ailleurs). Recherche d'un garage.  Heureusement que nous avons du temps devant nous car nous n’embarquons qu'à 20H au lieu de 16H. Sommes en open deck, c'est à dire que nous couchons dans notre camping car en « cale ouverte » .
Dimanche 5 septembre Dans l'après midi une tempête est annoncée, avec vent de force 7. On nous convoque car il faut redescendre une partie des campings cars en cale fermée pour équilibrer le bateau. Cela veut dire que les occupants ne pourront plus s'approcher de leurs camping cars.  Nous faisons partie du lot et on nous attribue une cabine. Nous nous préparons donc à affronter la tempête.  Et dire que je ne sais pas nager (mais nous n'en sommes pas encore là) . C'est plutôt du mal de mer que j'ai peur. Le soir repas au self. Ensuite allons au salon écouter les musiciens et les chanteurs en attendant le passage du canal de Corinthe qui doit s'effectuer entre 23H30 et 24H30. En effet nous avons déjà effectué ce passage de jour en allant en Egypte et nous ne voulons absolument pas le manquer cette fois de nuit.  Le bateau est tracté par un remorqueur à l'avant et un remorqueur à l’arrière pour maintenir sa trajectoire entre des parois qui s'élèvent très haut. On peut pratiquement les toucher. C'est très impressionnant.  Un spectacle inoubliable !  Ensuite, au lit ….


(Je n'ai pas pris de photo car cette fois, le passage se faisant  de nuit je n'y suis pas arrivée.   
C'est donc un photo prise d'en haut et de jour).

Iran voyage camping car

Laissons de coter la Turquie qui fera l'objet d'un autrte reportage au retour et concentrons nous sur l'Iran.

Depuis 1979 l'Iran est une république islamique.  Sa langue officielle est le persan et sa monnaie le rial.  Sa capitale est TEHERAN. La littérature persane est notamment renommée pour sa poésie. L'IRAN est un pays montagneux et partiellement désertique. Le paysage est dominé par plusieurs chaînes de montagnes qui séparent divers bassins et plateaux les uns des autres. On est en général  à plus de 2000 mètres d'altitude. Tous les lacs iraniens sont salés, dont deux très à l'est. L'Iran est situé dans une zone sismique très instable et est régulièrement touché par des tremblements de terre. 

Mercredi 15 septembre Départ à 6H30, aujourd'hui nous entrons en Iran.   Les formalités de sortie de Turquie se terminent à 10H . Et alors là commence une journée démente, au-delà de toutes nos espérances !!! Les chauffeurs passent la frontière avec leurs camping cars tandis que les épouses a pied, déguisées, (habit long, foulard) sont dirigées vers un grand hangar.  Pas de fenêtres, quelques bancs tout autour où sont assis les hommes iraniens (ceux qui entrent sans véhicules) alors que nous sommes rassemblées au milieu du hangar, debout. Nous attendons là jusqu'à 12H que l'on vise nos passeports.  Nous sortons alors  de cette étuve, transpirantes sous notre accoutrement, pour retrouver l'air et le jour. Nous allons alors rejoindre à pied les camping cars garés plus loin. Les guides de l'Agence iranienne A.I.T.O. ( Azadi International Tourism Organisation »), société spécialisée dans l'aventure et le sur mesure pour les visites de petits groupes qui travaille sous l'égide de l'Office de Tourisme,  nous attendaient côté Iran et sont en train de s'occuper avec les chauffeurs des formalités d'entrée.  Ils nous apportent à chacun un beau gâteau et des boissons fraîches qui sont les bienvenus il va s'en dire !  Il y a Oroudj le chef, Ali le stagiaire pour le seconder et xxx  le chauffeur du car dans lequel ils nous accompagneront tout le long. Ils parlent français. L'association Libertours  a été obligée de prendre un guide iranien pour nous accompagner.  Il sera le responsable du voyage et rendra journellement compte à son Agence du déroulement du voyage et de notre situation. Comme on a pu le constater tout le long du voyage,  à chaque entrée  de capitale de Province notre guide iranien doit aller se faire enregistrer et demander l'autorisation de passage.  Il doit également signaler tous nos lieux de bivouacs et si nous dormons dans la nature la police ou l'armée vient à côté de nous (pour nous protéger disent-ils …..). En attendant le carnet de passage en douane pour pouvoir démarrer, nous déjeunons dans nos camping cars sur un parking de la douane afin de pouvoir démarrer aussitôt les formalités terminées.  Il est 14H et nous sommes prêts. Mais - il y a un mais – tout n'est pas aussi simple que cela …... 14H c'est l'heure où les employés s'arrêtent de travailler : jusqu'à quelle heure ? On ne sait pas !  Finalement notre équipe accompagnatrice arrive à nous faire reprendre en charge. Voilà les chauffeurs en train de remplir les imprimés en xxx  exemplaires. Ils vont ensuite d'un bureau à l'autre, on recommence les écritures (et tout à la main!), ce n'est pas bon ! Le chef déchire …. Ça y est, c'est enfin prêt, on part dans quelques minutes nous dit-on.....c'est à dire à 1H du matin !!! Je passe les autres péripéties car nous les épouses sommes enfermées dans nos camping cars, ne comprenant rien à ce qui se passe (pas plus que les hommes d'ailleurs …).  VIVE LE PAYS DE LA LIBERTE.  Nous avons voulu voir … nous voyons.  Nous n'allons pas nous plaindre, sinon nous n'avions qu'à rester chez nous !
Donc à 1H nous partons rejoindre notre bivouac dans la cour d'un hôtel à MAKU. 2H du matin, extinction des feux. On peut dire que nous avons eu de la chance d'avoir des accompagnateurs iraniens.  Qu'est-ce que cela aurait été alors ? 

Jeudi 16 septembre 35° dans la journée. Nous partons à 9H, la nuit a été courte, après une journée bien longue . Nous sommes toujours dans la région des Kurdes. Nous faisons nos premières courses en Iran. Nous déjeunons après TABRIZ...

Iran voyage camping car

Dans l'après-midi nous remontons vers les hauts plateaux, entre 1700 et 2000 mètres d’altitude, dominés par des montagnes de terre rouge. La circulation est très intense et très dangereuse. Ils roulent comme des kamikazes. Il faut avoir l’œil partout et ont une technique particulière pour doubler, aussi bien à droite qu'à gauche, ça ne les dérange pas ...C'est n'importe quoi et nous ne sommes pas habitués à cela malgré que nous ne soyons pas des chauffeurs  exemplaires. 

Iran voyage camping car


Nuit aux sources d'eau chaude de Sara'eyen.  Beaucoup beaucoup de monde.  Des tentes partout dans la ville, sur les trottoirs, les rond-points.  Il est difficile de se frayer un chemin au milieu de cette foule (ils ne sont pas plus disciplinés que les automobilistes...).  Finalement nous trouvons un bon emplacement en dehors de la ville pour la nuit après qu'Oroudj ait eu l'accord de son Agence pour ce lieu .


Vendredi 17 octobre Départ à 7H30.  Il pleut. Nous sommes à 1660 mètres d'altitude. Nous descendons au bord de la Mer Caspienne dans une vraie purée de pois. Par endroits, on n'y voit pas à 20 mètres.  Route de montagne, très virageuse  et en corniche. Et toujours des iraniens qui conduisent comme des fous, Inch Allah !! En plus les ¾ n'allument pas leurs codes.  C'est affolant. En plein midi nous traversons la petite ville de ABTARA.  C'est folklo …  Il y a tellement d'embouteillage que c'est un vrai imbroglio.  On ne sait plus où se faufiler et où on va se retrouver en définitive.  On est embrigadés dans un courant dont on ne peut pas sortir. En fin de compte tout le monde se perd car impossible de suivre le guide naturellement. Finalement, après une bonne heure nous arrivons à nous regrouper.  Encore heureux qu'il n'y ait pas eu de la casse. Déjeuner au bord de la Mer Caspienne.  Il y a beaucoup de monde.  Photo avec une famille iranienne. A ARBADIL allons voir le mausolée d'un saint homme, une très belle réalisation. L'après midi nous longeons la côte, sans jamais apercevoir la mer. 

Iran voyage camping car


Toujours la même circulation effarante.  Nous traversons plusieurs villages très animés. Pour eux, c'est dimanche. Le long de la route les familles sont arrêtées pour pique-niquer.  Le moindre carré d'herbe est bon pour déployer son tapis ou sa couverture et toute la famille s'installe en rond.  Pas de fauteuil, ni de table,  heureusement ! Ils boivent le thé, mangent, dorment, installent même des tentes. Il y en a même à l'intérieur des rond-points et au bord de l'autoroute.  Les voitures les rasent. Cela ne les offusque pas, ils sont imperturbables., Inch Allah.  Tout est dit ….. Nous passons la nuit à  BANDAR-ABBAS, dans un semblant de camping. A noter pendant que j'y pense : Gaz-oil : 0,08 FF/le litre – Autoroute : 1,60 FF/200 kms. La vidange sans huile fournie nous coûtait 3,20 FF, la vidange huile fournie 33,50 FF. Et un pain coûtait  0,8 FF. Mais il n'était pas très bon, sauf la galette genre crêpe quand elle était chaude . Ce n'est qu'un échantillon … Voyager dans ces conditions est une aubaine pour notre porte-monnaie !!

Iran voyage camping car

Samedi 18 septembre Route monotone tout le jour, 36°.  Nous grimpons un col à 2000 mètres d'altitude et nous nous retrouvons sur un plateau, à perte de vue.

Dure journée de conduite sur autoroute pour nos chauffeurs. C'est une expérience traumatisante. On a déjà testé un peu tous les jours, mais là c'est long : 400 kms  qui n'en finissent pas.  Qui pourrait le croire chez nous ? Le pire c'est leur « doublo-manie » : Ils doublent partout, il n'y a ni bande blanche, ni interdiction de doubler, ni feux clignotants...  rien ne les arrête.  Il faut avoir les yeux derrière la tête.  C'est effarant.  Et tout ça à une vitesse incroyable de rallye !! Ce qu'on a pu « serrer les fesses » et croiser les doigts ! Et ce n'est pas tout : au bord de l'autoroute il y a les vendeurs de fruits, de glaces, etc.. et chacun pile au dernier moment pour s'approvisionner et se gare n'importe comment. Et aussi les taxis en maraude qui racolent les clients, les vélos en sens inverse.... Et je dois bien encore oublier quelque chose …. A midi nous déjeunons au bord de l'autoroute, copiant les iraniens. Il fait très chaud : 40°, et pas d'ombre.   L'après midi nous visitons le mausolée de l'Ayatollah Khomeini, complexe funéraire abritant les restes du premier guide de la révolution iranienne décédé en 1989 ainsi que ceux de son second fils mort en 1995. La construction de ce vaste ensemble n'était pas encore terminée.  Le site est un lieu de pèlerinage. Le tombeau de l'Ayatollah repose dans un superbe édifice à l'extérieur comprenant une vaste coupole dorée ainsi que 4 minarets..   Par contre à l'intérieur, halle immense,  comprenant en son milieu deux  sarcophages situés sous le dôme et entourés d'une grille finement ouvragée.  Le tout éclairé faiblement par une série de petits vitraux tout autour, en hauteur.  Et tout autour une foule immense debout qui déambule. Le mausolée est ouvert à la visite, et est également accessible aux non musulmans. 

Iran voyage camping car


Sur le parking nous sommes entourés de jeunes iraniens qui viennent eux-mêmes nous rencontrer pour discuter avec nous . Ils nous offrent des biscuits. Ils veulent voir l'intérieur de nos camping cars et n'en reviennent pas en découvrant toutes les commodités que l'on y trouve.  Nous passons un très bon moment. On a pu constater qu'ils sont très accueillants. Ici inutile de demander l'autorisation de prendre des photos ou de le faire discrètement, c'est eux qui le demandent.  Eux aussi nous photographient souvent, cela nous change …. Nous sommes très sollicités tout le long des routes : il faut répondre aux saluts des gens dans la rue, dans les voitures, particulièrement les routiers avec appels de phares, klaxons ...Quand on s'arrête en camping car à cause de la circulation ou d'un feu , les gens s’approchent et nous touchent la main à travers les fenêtres, nous photographient., surtout les groupes de jeunes qui sortent des écoles, des collèges, des lycées. Ils sont en uniforme en tenue impeccable.   On voit qu'ils cherchent le contact. Dans les bus des villes, les hommes sont d'un côté et les femmes de l'autre. Le soir nous couchons sur l’immense parking face au mausolée.  Le mausolée est entièrement illuminé, recouvert d'or. C'est féerique.

Dimanche 19 septembre Nous continuons par l'autoroute afin de nous rendre à la ville sainte de QOM.  Toujours la même circulation. Qom est une des villes saintes du  chiisme. Ils sont musulmans « chiites ».  Nous ne pouvons entrer dans  la mosquée, interdite aux non musulmans.  Nous nous consolons en achetant de bons sablés, spécialités de la ville !

  • Iran voyage camping car
  • Iran voyage camping car

L'après-midi nous allons à KASHAN. Notre guide a des difficultés pour avoir des autorisations de visites. Enfin nous allons pouvoir aller visiter dans la ville une très belle  maison persane transformée en musée.  Puis nous allons visiter deux mosquées.

Quand les visites se terminent il fait nuit. Nous allons nous poser pour dormir sur un grand parking à la sortie de l'autoroute et à l'entrée de la ville. Marcel est en panne de démarreur. Nous trouvons un électricien qui veut bien s'en occuper et l'emporte pour le réparer.  Et l'on peut lui faire confiance car ici mécaniciens, électriciens auto, sont imbattables. Ils dépannent n'importe quoi pour un prix dérisoire.  Et c'est toujours vite fait, bien fait, même pendant le nuit s'il le faut pour que l'on puisse reprendre la route.  (comme nous le constaterons cette fois encore). Au passage, quelques mots sur le groupe : des râleurs, les enquiquineurs à la CB qui monopolisent tout le jour le micro par leurs petites histoires personnelles, d'autres faisant des remarques continuelles aux guides qui font pourtant ce qu'ils peuvent pour nous satisfaire, mais qui sont très brimés par leur hiérarchie.  Bernard notre accompagnateur, qui pourtant se met en quatre pour tout le monde, ne trouve pas grâce aux yeux de certains.  Heureusement, il n'y a pas que ceux-là et nous arrivons à former un excellent groupe qui nous entendons très bien.

Lundi 20 septembre Dès le matin nous retrouvons le démarreur de Marcel réparé. Du travail d'artiste car celui-ci était  en partie fondu  et il avait été impossible d'en trouver un neuf car Marcel a un moteur Mercédès et, en raison de l’embargo, on ne livre plus de pièces à l'Iran. Avant de quitter KASHAN, par une température de 39°, nous allons visiter le jardin persan de la ville. Promenade très agréable, très rafraîchissante avec de nombreuses cascades, de petits ruisseaux, des fontaines..... Nous nous dirigeons ensuite vers le joli petit village de NATANZ  Nous faisons nos courses puis déjeunons sur une belle avenue, à l'ombre de grands arbres. Et l'après-midi nous entrons dans ISPAHAN, très grande ville.  La traversée de la ville se passe très bien cette fois.  Nous nous installons dans le parc avec de grands arbres d' un « Tourist Inn » qui fait hôtel et camping en même temps. Nous sommes très bien et disposons de douches,  de l'eau chaude et froide et de l'électricité.  Super !   Des gamins viennent s'asseoir à côté de nous et restent là une partie de la soirée.  Et même là le soir, foulard et vêtement long, pour les petites filles et pour nous ...

Iran voyage camping car

Mardi 21 septembre Journée encore très chaude (41°) et visite de la ville et de ses monuments avec le car de l'Agence. Ville célèbre pour son architecture iranienne et islamique, avec beaucoup de beaux boulevards, des parcs, les ponts couverts, des palais, des mosquées et des minarets. Cette ville bien irriguée, noyée de verdure, offre un contraste saisissant avec les étendues désertiques qui l'entourent. Aujourd'hui ISPAHAN, troisième plus grande ville d'Iran, produit de beaux tapis, des textiles, de l'artisanat et l'acier. Elle dispose d'une aéroport international. Elle est située à 1590 mètres d'altitude. La rivière Zayande traverse la ville.  Elle prend sa source dans les montagnes et coule d'ouest en est.. Elle sèche ensuite dans le désert. Les ponts sur la rivière sont une partie de la plus belle architecture d'ISPAHAN. Visites d'aujourd'hui : * Le pont Shahrestan, surnommé le vieux pont, a été construit dans les années 1100. * Le pont Khadju, le plus célèbre,  a été construit en 1650. Il mesure 123 mètres de long et comprend 24 arches.  Il sert également de porte d'écluse. * Le pont Jubi ou pont du canal a été construit initialement comme un aqueduc pour alimenter les jardins du palais sur la rive nord de la rivière. * Le pont des 33 arches construit en 1602.  Il mesure 295 mètres et est le plus long pont d'ISPAHAN. * La Grande Mosquée dite aussi Mosquée du Vendredi. La décoration de son mirhab est l'une des plus fines du pays.  Elle a beaucoup été remaniée au cours des temps. Très sobre, salles voûtées, le tout d'une grande beauté.  Elle est reliée à la nouvelle ville par le Grand Bazar. Ensuite passage obligé chez un marchand de tapis qui nous expose ses merveilles et nous offre le thé. 

Iran voyage camping car

C'est l'heure du déjeuner.  Nous allons au restaurant « Shéréazade » .  Beaucoup de monde. Repas excellent.  Suivant leur coutume on boit du yaourt aux herbes en mangeant.  La salade est assaisonnée au yaourt et une grande coupelle de yaourt est posée devant chaque convive pour accompagner le repas.  Tout ça est très diététique  et nous le trouvons très agréable (pour ceux qui aiment le yaourt naturellement …) Par contre ce que nous trouvons moins agréable, je pourrais dire plutôt ce que les femmes trouvent moins agréable, c'est d'être obligées pour manger de garder le manteau, le foulard sur la tête. C'est plutôt gênant et on est un peu empruntés avec tout cet accoutrement.   Et surtout cela tient chaud (et vu la température actuellement, c'est loin d'être confortable).. L'après midi nous allons chez un miniaturiste qui fait des choses magnifiques. Nous voyons également un caravansérail transformé en un superbe hôtel de luxe. Ainsi que l' église-cathédrale des Arméniens orthodoxes avec le musée. Voilà pour cette journée bien remplie. Nous retournons alors à notre camping. 

Mercredi 22 septembre Deuxième journée de visite en car, ce qui est super pour les chauffeurs qui peuvent se détendre. D'abord le Palais des Quarante Colonnes avec ses beaux plafonds entouré d'un grand bassin et d'un magnifique jardin tout autour. Les murs extérieurs et intérieurs sont décorés de peintures murales. On y trouve plusieurs petites salles et une grande salle voûtée réservée aux réceptions. Nous sommes émerveillés.

Iran voyage camping car


De là nous allons au centre ville occupé par  la Place Royale,  impressionnante par son immensité : 200 m X 400 m. Elle est classée au Patrimoine de l'Humanité.  Sur cette place, construite au début du XVIIè siècle sont situés les plus prestigieux monuments de la ville. Ensemble d'une très grande harmonie et somptueux Il fait bon s'y promener au milieu des  belles pelouses, des bassins et des jets d'eau .

Iran voyage camping car

Nous visitons, située sur un côté de la place,  la Mosquée du Shah ou de l'Imam, édifice religieux construit entre 1620 et 1630.  Le portail, comme dans toutes les mosquées iraniennes est un grand arc assez profond, entourée de deux minarets. A côté de la grande salle à coupole se trouvent plusieurs petites salles sous coupoles dites « salles de prière d'hiver ».

Iran voyage camping car

Sur un autre côté de la place nous visitons la Mosquée  Royale du Sheikh Lotfollah  ou Mosquée des Femmes car elle était reliée au palais de Ali Qapu par un passage souterrain, ce qui permettait aux femmes d'aller à la mosquée sans être vues. Elle est dotée de 4 minarets qui entourent une grande cour et son bassin.  Le bâtiment est richement décoré de mosaïques, de textes calligraphiés. Cette mosquée incarne la richesse inouïe d'un art de vivre, la puissance d'un roi et le talent de centaines d'artisans et d'artistes. Puis en continuant le tour, nous voyons le Palais Royal Ali Qapu (la haute porte).  Il a été construit au XVIIè siècle et comporte  sept  étages et mesure 48 mètres de haut. Au  6ème étage se trouve une salle de musique décorée de niches circulaires complexes ayant une fonction décorative autant qu'acoustique. Les murs du palais sont richement décorés de peintures murales. Du haut du palais nous avons une vue « royale » de cette place magnifique

Iran voyage camping car

Avant de terminer autour de cette place classée  parmi les plus belles places du monde,  nous n'oublions pas l'incontournable bazar, qui donne aussi sur la place. Puis allons voir un pigeonnier médiéval situé près du campus de l'université des sciences médicales d'ISPAHAN.

Iran voyage camping car

Le soir à 20 H, après le repas, nous allons à un spectacle à la « Maison de la Force ».   En effet, les iraniens possèdent un art martial qui se serait développé à l'époque des Sassanides au moment où les arabes faisaient peser des menaces sur l'Iran. Ce sport, qui mêle l’entraînement physique et la pratique de la lutte, s'exerce dans un lieu spécialisé appelé la « Maison de la Force », au son de percussions et sous l'incantation d'un meneur qui invoque Dieu et les saints pour donner du cœur aux participants. Ces hommes ont une force herculéenne.  Nous avons été époustouflés à regarder ces gymnastes extraordinaires. Le spectacle de ce soir a été fait spécialement pour notre groupe. Nous avons passé une soirée unique.

Jeudi 23 septembre Journée libre !!!! Nous en profitons en priorité pour faire la grande lessive, préparation de repas d'avance, entretien des camping cars (intérieur pour les femmes, extérieur pour les hommes).  Il faut dire que nos journées sont tellement bien remplies, entre les kilomètres et les visites, qu'il ne nous reste guère de temps pour toutes ces occupations. Après, détente !!!! Après le repas du soir, le chauffeur du car emmène ceux qui le souhaitent voir les ponts de la ville illuminés. Nous en profitons, ravis.  Nous ne le regrettons pas, c'est superbe.  En plus, comme c'est le jour de WE iranien il y a beaucoup d'animation. Tout le monde se promène en famille, on piquenique sur les pelouses de la ville (les iraniens apprécient beaucoup les pelouses), sans complexe comme toujours.  Ils font  du pédalo sur la rivière, les bancs sont pris d'assaut.   Une vie intense, une très belle ville. Retour au camping. 

Iran voyage camping car

Vendredi 24 septembre Toujours très chaud, 42°. Nous quittons ISPAHAN. On traverse le vieux village d'IZADKHAST magnifique, tout en longueur sur une crête de la montagne. On y trouve un caravansérail et un pont datant de la période Séfévide. Cette architecture est parait-il unique.  La chaleur est accablante, c'est très désertique. Lors de l'arrêt le guide passe dans tous les camping cars pour nous offrir du thé et des nougats. Nous nous arrêtons ensuite pour déjeuner à un  col de 2500 mètres d'altitude. 
Au village de PASAGARDE, nous voyons le tombeau de Cyrus le Grand, isolé dans cette région désertique.  Nous ne nous attardons pas car le soleil tape trop fort. Et c'est l'arrivée à Persépolis où nous nous installons sur le parking du site pour la nuit. 

Iran voyage camping car

Samedi 25 septembre Très beau temps.  Température très reposante de 10° cette nuit après la journée d'hier.  Mais encore 40° aujourd'hui ! Nous visitons le site archéologique de Persépolis, Patrimoine Mondial de l'Humanité.  En plein désert, sur une immense terrasse mi-naturelle mi-artificielle, il n'y a pas un centimètre d'ombre. Sa construction a débutée vers 518 av. J.C.. C'est un site archéologique unique par l'importance et la qualité de ses vestiges monumentaux, capitale et symbole de l'empire perse achéménide.  Le roi des rois avait édifié un  splendide palais aux proportions imposantes, inspiré des fastes mésopotamiens. Les fastes du Nerouz, fêtes du Jour de l'An iranien, étaient somptueuses. La construction de Persépolis se poursuivit pendant environ deux siècles. Il ne reste pas grand chose d'entièrement debout.  Les plus intéressantes et magnifiquement conservées, sont de très beaux bas-reliefs représentant les 23 peuples de l'empire perse venant rendre leur hommage au souverain et portant leurs offrandes. Et aussi  les portes d'entrée dans la ville et de toutes des Nations, un animal mythique à deux têtes avec une tête d'aigle et un corps de lion gardant l'entrée, la grande entrée double avec ses magnifiques bas-reliefs, le cheval à deux têtes, les ruines des cents colonnes...

Iran voyage camping car

L'après-midi nous sommes à l'ancienne  nécropole de Nasq Rostam  à environ 12 kms de Persépolis, que nous visitons après le déjeuner.  Ce sont quatre tombes appartenant à des rois achéménides persans, toujours taillées dans la roche.  Elles sont toutes à une hauteur considérable au-dessus du sol. Les tombes ont été pillées après la conquête de l'Empire achéménide par Alexandre le Grand. Elles sont taillées dans la roche avec des  scènes de batailles, des figures des rois et des membres de leurs familles, des scènes équestres, des inscriptions, le tout taillé dans la roche également.  C'est gigantesque.  Mais qu'il fait chaud devant ces parois, pas un arbre,  pas un souffle d'air et un soleil qui écrase tout.

Iran voyage camping car

Et maintenant, en route vers SHIRAZ où nous nous installons au camping tout neuf de la ville. Altitude 1600 mètres. Il fait très bon, ce qui est bien agréable.  Après le dîner dehors Jack et JeanLouis animent notre soirée avec leurs gags et chansons. Ainsi qu'Arlette, la femme de Jack, qui a une très belle voix. 

Iran voyage camping car

Dimanche 26 septembre Journée consacrée à la visite de SHIRAZ avec la car de l'Agence. Oasis de culture et de verdure dans le désert, cette ville a beaucoup de charme, elle est considérée par beaucoup d'iraniens comme la ville des jardins. . Elle est la capitale de la culture et de l'art en Iran et aussi le berceau de grands poètes. Elle fait partie des plus grandes régions productrices de vin en Iran. Programme du matin : * Le mausolée de Saadi, poète iranien. * * Le Mausolée de Hafez, également poéte.

Iran voyage camping car

* Le Jardin d'Eram ayant en son centre l'ex palais d'été du dernier shah .  Agréable réseau de jardins avec un système de petites rivières artificielles circulant partout.  Splendide végétation et très harmonieuse construction

Iran voyage camping car

Nous n'oublions surtout pas le bazar. Nous montons ensuite sur une colline dominant la ville d'où nous avons une vue panoramique superbe sur toute la ville. Nous allons ensuite déjeuner dans un super resto, comme chaque fois.

Iran voyage camping car

Programme de l'après-midi : * Visite d'une madrassa, école coranique où l'on enseigne  le coran uniquement.  Nous entrons dans une chambre où un mollah est en train de travailler, assis par terre sur un tapis.  Nous nous asseyons autour de lui pour discuter, notre guide traduisant nos questions et ses réponses.

Iran voyage camping car

* Visite d'une très belle mosquée  en restauration. * Ensuite, mausolée du shah Cherâgh, tout en glace, or et argent .  Une merveille. * Un musée * Et l'incontournable bazar. Journée bien remplie.  Nuit au même camping. 

Iran voyage camping car

Lundi 27 septembre Toujours la canicule. Nous quittons SHIRAZ. Nous sommes toute la journée entre 1700 et 2200 mètres d'altitude. Nous nous arrêtons sur la route pour voir les ruines d'un palais d'été et de chasse des Sassanides datant du Vème siècle. Très mauvaise piste pour y aller. Nous passons devant un camp de réfugiés chiites irakiens. Ils nous font signe de rentrer dans le camp.  Cela nous est impossible naturellement, nous n'avons pas le droit.  Nous roulons tout le jour dans des steppes ou des vergers d' arbres fruitiers à perte de vue, dont beaucoup de grenadiers, de figuiers.   Des petits stands tout le long de la route où nous nous arrêtons pour acheter des figues, petites mais délicieuses. 

Iran voyage camping car

Nous trouvons également de très bons raisins partout.  Beaucoup de melons et des pastèques en vente également tout le long des routes.  Dans certaines régions on vend tout au poids : les œufs, les yaourts … Et quand ils n'ont pas de poids pour leurs balances, quoi de plus simple, il y a des cailloux, plus ou moins gros.  On leur fait confiance quand au contrôle des poids ! De toute façon, on n'a pas les moyens de faire autrement !!

Iran voyage camping car

Au fond, on distingue le lac salé de NERI Des jeunes gens puis des adultes se sont approchés de notre camping car et ont engagé la conversation en anglais. Ils parlent à peu près tous en anglais mais pas du tout en français. Ils avaient vu notre immatriculation 34 de l'Hérault  et l'année dernière ils étaient venus à Montpellier pour la coupe du monde de football.  Ils connaissent tous Zidane. Ils sont ravis … et nous aussi. Nous avons aujourd'hui autour de nous de grandes chaînes de montagnes jusqu'à 2000 mètres. C'est grandiose.  Nous bivouaquons après QUATRUEYH perdue dans une steppe immense. 

Iran voyage camping car

Mardi 28 septembre Il a fait beaucoup de vent cette nuit, et frais. Dans la journée, toujours la canicule. Nous avons été gardés par la police. Nos accompagnateurs iraniens dorment toujours au milieu de nous, dans leur car, sur les banquettes. Ils ne doivent pas être très confortables ni très bien protégés du froid. Ils ne sont pas gâtés mais ne se plaignent pas. C'est la région des pistachiers, l'Iran étant le pays le plus grand producteur.   Nous achetons des pistaches fraîches, c'est très bon.  Dans la matinée, nous voyons des groupes de nomades avec leurs troupeaux. Les steppes et les hautes montagnes se succèdent.  Nous montons encore aujourd'hui à 2500 mètres d'altitude et là il fait meilleur, 25°.

Iran voyage camping car

A midi nous arrivons à KERMAN et faisons tous nos pleins de carburant car si le diesel est bon marché, les stations sont très rares. Il y a toujours des queues interminables, et il arrive parfois  que nous fassions plusieurs stations avant de pouvoir  faire le plein. Il faut donc ne pas attendre le dernier moment  pour passer à la pompe. C'est incompréhensible vu le nombre de véhicules qui circulent. Et pour agrémenter le tout, aux pompes on patauge dans une mare de gas-oil. Et de temps en temps le pompiste se lave les pieds avec le tuyau avant d'arrêter la pompe! Aussi nos chauffeurs évitent de circuler quand ils descendent et puent natureellement quand ils remontent pour prendre le volant!!. Pendant que nous faisons la queue, des routiers nous donnent des pistaches. Il y en a un qui a un petit gamin avec lui.  Il veut que je les filme. On essaie de discuter. Après nous allons de suite nous installer dans la cour d'un hôtel à KERMAN où nous devons dormir ce soir.  Il y a peu de place et c'est la corrida pour arriver à nous caser dans ce petit espace. Nous déjeunons et l'après midi nous allons visiter la ville dans le car de l'Agence.  Nous voyons la Mosquée du Vendredi et  le cimetière d'une famille.  Puis entrons dans le bazar pour voir un hammam, « musée» maintenant, car il n'y en a plus en activité.   Et Oroudj notre guide nous amène dans une maison de thé située dans le bazar où il nous offre le thé. Très joli cadre, ambiance très feutrée et chaleureuse. Après avoir parcouru les nombreuses allées du bazar nous retournons dans la cour de l'hôtel où nous passons la nuit. 

  • Iran voyage camping car
  • Iran voyage camping car

Mercredi 29 septembre Il était prévu de démarrer à 6H ce matin avec nos camping cars, pour aller visiter la vieille citadelle de BAM, 400 kms A/R.  La route suit tout le long la frontière du Pakistan et plus tôt ce matin TEHERAN a téléphoné à Oroudj pour lui dire qu'il nous était interdit de faire la route dans nos camping cars car hier il y a eu des touristes espagnols pris en otages sur ce parcours.  (nous les avions d'ailleurs rencontrés à Persépolis où ils se trouvaient en même temps que nous avec deux 4X4).  Donc, changement de programme, nous ne partons qu'à 7H avec le car. Après nous être arrêtés à MAHAN  visiter un mausolée, nous arrivons  à BAM à 11H30.  C'est le désert tout autour. Journée de canicule. Nous sommes à 1060 mètres d'altitude, au centre d'une vallée entourée de montagnes. La route est longue.  C'est le moment pour Jean et moi de faire une petite sieste dans le car  (les copains ne nous ont pas ratés,  les chameaux !!). Et en plus nous les femmes, avec notre accoutrement, nous ne sommes pas particulièrement en tenue estivale ...

Iran voyage camping car

La Citadelle de BAM est le plus grand ensemble construit en adobe.  Il est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.  Cette gigantesque ville-citadelle située sur la route de la soie fut construite peu avant le Vème siècle av.J.C et resta en activité jusqu'en 1850. On ne connaît pas avec certitude la  raison de son abandon. Ce fut une imposante ville dominée par une citadelle établie au point le plus élevé. Elle est pourtant toujours appelée citadelle de BAM.  C'est  l'exemple le plus représentatif d'une ville médiévale fortifiée. Les remparts abritent une cité morte aux maisons à moitié écroulées.  Le haut de la ville et la citadelle sont en restauration.

Iran voyage camping car

Nous grimpons jusqu'en haut de la ville sous un soleil implacable au milieu de ces murs de terre ocre.  Mais le coup d’œil sur les ruelles intérieures et l'oasis de la nouvelle ville extérieure est tellement beau au milieu de ce désert !

Deux ans après notre passage, en 2003, la citadelle fut presque complètement détruite par un tremblement de terre, en même temps que le reste de BAM et les environs. Le président iranien a alors déclaré que la citadelle serait reconstruite. Au retour petit arrêt pour voir le jardin des Princes . Puis deuxième nuit dans la cour de l'hôtel. Jeudi 30 septembre Nous nous dirigeons sur KERMAN.  Dans la matinée nous voyons  un très beau mausolée à double dôme dans un cadre superbe.

  • Iran voyage camping car
  • Iran voyage camping car

Nous voyons ensuite des glaciaires, constructions en torchis  ( ou bâties) où on rafraîchit l'eau et conserve la glace tout l'été grâce à un système de ventilation. (voir ci-dessus). En Iran, de telles installations furent utilisées de manière répandue.  Nous entrons dans une de ces glacières, immense,  inutilisée actuellement, où est installée une classe de jeunes enfants qui peignent et exposent leurs peintures. C'est très sympa. Nous déjeunons à KERMAN et repartons après le déjeuner. Le soir nous nous arrêtons autour d'un superbe caravansérail abandonné, 40 kms avant YAZD.  Un caravansérail est un lieu où font halte les marchands et les pèlerins le long des routes .  Un caravansérail est toujours fortifié. Il comporte à la fois des écuries ou des enclos pour les montures et les bêtes de somme, des magasins pour les marchandises et des chambres pour les gens de passage. On voit de loin sa masse imposante, grandiose perdue au milieu de l'immense désert.   C'est impressionnant.  Autour du bâtiment, quelques arbres  nous permettent de trouver un tout petit peu d'ombre, dont on a bien besoin. 

  • Iran voyage camping car
  • Iran voyage camping car

On entre dans la cour intérieure où sont disposées tout autour en rond toutes les pièces encore bien conservées sur deux niveaux. Puis on monte sur le toit d'où l'on a une vue panoramique de 360° et là, on est impressionnés par cette immensité et on se sent tout petits.  Que c'est beau ! On remarquera sur plusieurs photos que certaines d'entre nous ont abandonné le manteau pour une tenue quand même un peu plus confortable.  Soit un pantalon, soit une jupe légère longue. J'ai aussi mis une chemise de mon mari qui, bien ample, était bien agréable pour la chaleur.

Nous couchons tout autour du bâtiment , le plus possible sous les arbres qui ne donnent quand même pas beaucoup d'ombre.  Le lendemain matin nous nous levons de bonne heure avec Jean pour jouir du lever du soleil et de l’ambiance du désert si caractéristique et que nous aimons tant.  

Vendredi 1er octobre A 12H nous avons 35° dans les camping cars, 42° à l'extérieur. Nous nous arrêtons à YAZD.  La ville est une merveille.  Ruelles tortueuses en adobe, ses minarets, son bazar. YAZD est au milieu du désert et tout a été pensé en conséquence.  Les toits-terrasses sont parsemés de coupoles pour la ventilation et de hautes  « tours des vents » chargées d'attraper la moindre brise pour rafraîchir les pièces à vivre situées en bas. Elles marquent le paysage urbain tout autant que les minarets.  La ville est entourée de lacs salés  Elle a le climat le plus aride d'Iran. Elle n'a pu se développer que grâce à la présence d'un oasis à son emplacement. Réputée pour sa soie, cette ancienne ville caravanière a fondé jusqu'au XVIIème siècle sa prospérité sur son commerce.  

Iran voyage camping car

Selon l'UNESCO il s'agirait d l'une des plus anciennes villes du monde. Elle est connue comme la ville des zoroastriens, religion prédominante avant la conquête musulmane. Une petite communauté zoroastrienne est toujours parait-il présente à YAZD. Le temple du feu des zoroastriens à YAZD contenait un feu traditionnel qui a été maintenu allumé par des prêtres sans interruption pendant plus de mille cents années. Nous avons pu le visiter. 

Iran voyage camping car

Arrêt  pour voir les « Tours de silence » et le complexe funéraire en service jusqu'en 1976. Elles sont également les restes de cette religion zoroastrienne.  Sur ces tours situées en haut de collines, les gens déposaient au soleil les cadavres de leurs morts afin que les vautours les dévorent. Inhumations et crémations étaient interdites. Nous grimpons jusqu'au sommet de ces collines par un sentier très raide (et toujours sous un soleil de feu) et cela fait quand même une drôle d'impression quand on se retrouve sur ce site des « funérailles célestes ».  On ne peut s'empêcher de penser à ce que devaient ressentir les gens quand ils laissaient leurs morts là-haut. On sait bien qu'ils ne sentaient rien, mais quand même !!! 

Iran voyage camping car

Le soir nous nous arrêtons dans le désert après YAZD et nous faisons un feu de camp.

Samedi 2 octobre: Aujourd'hui on perd de l'altitude.  C'est plus étouffant.  On traverse encore le désert. Des paysages magnifiques, des montagnes rocheuses striées de toutes les couleurs, des dunes de sable ocre, de petits villages dans les oasis.

Iran voyage camping car

Nous nous arrêtons pour déjeuner à TABAZ,  petite ville également dans le désert, enfouie sous les palmiers avec beaucoup de dattes et d'agrumes.   Il y a 300 jardins. TABAZ a été touchée par un tremblement de terre très destructeur en septembre 1978 qui causa plus de 20.000 morts.  Depuis la ville a été reconstruite. Nous visitons un superbe mausolée qui renferme le corps du petit-fils d'un Imam.

Iran voyage camping car

Nous continuons la traversée dans le désert tout l’après-midi et  nous y couchons à 1150 mètres d'altitude, à 150 kms après TABAZ. Mais le terrain choisi renferme des pièges, c'est une croûte de terre sur du sable.  Plusieurs s'enlisent.  Il vaut mieux cependant  attendre demain matin, et c'est là que l'on va s'amuser.  Ce soir la police vient nous rendre visite, avec une mitraillette s.v.p. !  Oroudj présente les papiers officiels. Tout va bien, ils sont contents, ils repartent. 

Iran voyage camping car

Dimanche 3 octobre Le démarrage ne s'est pas mal passé.  On s'aide, on pousse, on tire..... et on part.  Encore de beaux paysages du désert. Nous passons un col superbe à 2200 mètres d'altitude.  Les montagnes nous présentent une  véritable palette de peintre.  Les petits villages de terre ocre dans leurs écrins d'oasis verts ajoutent encore de la beauté par leurs couleurs. L'après-midi nous sommes à MASHAAD où nous nous installons dans un camping immense, au milieu d'un grand parc magnifique.  Nous sommes à 1150 mètres d'altitude.  Il fait frais et on est très bien

  • Iran voyage camping car
  • Iran en camping

Lundi 4 octobre Aujourd'hui visite de MASHAAD avec le car de l'Agence. MASHAAD est la deuxième plus grande ville d'Iran et une des villes les plus saintes du schisme, de suite après La Mecque.  Elle attire 20 millions de pèlerins par an. Nous allons d'abord à 20 kms de MASHAAD, voir le Mausolée de Ferdousi, poète iranien.   Très beau monument,  dans un magnifique jardin. Les côtés du monument sont ornés des vers du « Livre des Rois » poème épique de Ferdousi. Les décors et chapiteaux sont inspirés de Persépolis. Une immense crypte fut créée dans les années 1960.  Les murs sont ornés de longues scènes sculptées représentant des épisodes et personnages célèbres de l'épopée.

Iran voyage camping car

La visite terminée l'équipe de A.I.T.O. nous offre le thé dans le jardin avec de petits gâteaux.  Nous nous installons sur des bancs et profitons de cette détente dans un environnement charmant et rafraîchissant. Une vraie détente, où on oublie tout ….... et même ce qu'il ne faut pas oublier !!  En effet, en repartant avec le groupe Jean a oublié le petit sac qu'il portait en permanence sur son dos contenant tous nos papiers et de l'argent et avait fait l'erreur de le poser sous le banc.   Hors du parc notre groupe a été rejoint par un jeune homme qui s'est aperçu que l'un de nous avait oublié son sac.  Il le rend au dernier du groupe qui, après avoir regardé les passeports à l'intérieur nous reconnaît et nous court après.  Stupéfaction, soulagement..... Jean ne s'était pas encore aperçu de son oubli. Mais nous avons été traumatisés toute la journée en nous demandant ce qui se serait passé sans l’honnêteté de ce jeune homme ??

Nous promenons ensuite dans un très beau parc de 72 hectares puis dans le Jardin du Rocher.  Et allons enfin déjeuner dans un restaurant  « grand luxe » et très branché.   Nous sommes émerveillés.  Le repas se compose d' un magnifique buffet dont il est impossible de compter le nombre de plats présentés, tous plus délicieux les uns que les autres.

Iran voyage camping car

L'après midi nous continuons la visite de la ville par le grand complexe sanctuaire/mausolée du 8ème Imam, héritage spirituel et architectural de l'histoire iranienne. Il est interdit de photographier et filmer l'intérieur .  Lieu où l’architecture est tout simplement extraordinaire. On ignore la date exacte de la construction du bâtiment. Des modifications et des agrandissements ont été faits de nombreuses fois à l'ensemble des bâtiments et autour du complexe.   Il y a un musée, une bibliothèque, le hall des cérémonies.... C'est gigantesque, d'une grande richesse et d'une grande beauté.

Iran voyage camping car

Et naturellement, comme souvent, pour finir la journée nous allons au bazar très animé et très coloré.

Mardi 5 octobre Premier arrêt de la journée à NEYSHABUR  Nous allons promener dans un magnifique parc et nous voyons  le mausolée de Omar Khayyâm, mathématicien et astronome  du XIème siècle, qui est aujourd'hui plus connu pour sa poésie.   L'architecte en a été Farah Diba, deuxième femme du dernier shâh qui a fait ses études d’architecture à Paris. 

Iran voyage camping car

Dans le même parc se trouve également le mausolée d un imam, brûlé par les mongols à l'occasion de l' invasion de son armée qui rasa la ville.  Puis nous promenons dans ce splendide jardin. La région  de NEYSHABUR est le pays de la turquoise. Les mines de turquoise se trouvent dans les vallées des montagnes à 50 kms de la ville. Jack est à nouveau en panne avec son fourgon Citroën. Aussi Bernard le prend en remorque jusqu'au soir.   Avec Marcel  nous nous mettons derrière pour le protéger sur la route, car vu la façon dont ils conduisent, il est plus prudent de prendre toutes les précautions. Le reste du groupe part en avant. Nous nous retrouvons le soir à SHAMBRUD où nous bivouaquons dans la cour d'un immeuble en construction. La femme du stagiaire qui nous accompagne vient voir son mari.  Il nous la présente (photo ci dessous).

Iran voyage camping car

Mercredi 6 octobre Jack a pu réparer son camion, nous partons. Nous nous arrêtons à SEMNAN située à 1138 mètres d'altitude en bordure du désert pour voir la très belle porte de la Citadelle .

Iran voyage camping car


Nous arrivons aux portes de  TEHERAN à 15H et nous mettons derrière le car de l'Agence pour traverser la ville et aller à notre coin de bivouac. La circulation, c'est Paris et le périple aux heures de pointe, mais en pire (aux dires de ceux qui le connaissent par expérience dans le groupe). Avec en plus l'indiscipline des conducteurs. C'est donc dément,  pour des gens qui ne connaissent pas du tout la ville. Consigne du guide : « au feu rouge, on passe ... » Le guide avait prévu 1H de traversée, nous en mettons 2 ! C'est un vrai gimkana pour arriver au parking du funiculaire situé sur les hauteurs de TEHERAN car c'est là où nous coucherons. Mais quelle vue magnifique sur la ville à notre arrivée et ce soir !! Cela nous paie de notre peine. TEHERAN est la capitale de l'Iran, située au nord du pays et au pied de la chaîne de l'Alborz. . Une télécabine relie le nord de l'agglomération au Mont Tochal à 3966 mètres d'altitude. La ville possède un métro et un dense réseau autoroutier. Elle a  connu une importante accélération à la suite de la forte hausse du pétrole lors du premier choc pétrolier. 


Jeudi 7 octobre Nous sommes à 1800 mètres d'altitude. La ville à nos pieds est à 1100 mètres. Ce matin nous partons en car de l'Agence.  Journée « musées ». Nous mettons presqu'une heure pour arriver en ville. Première visite, le Musée archéologique où se trouvent de très belles pièces originales de Persépolis. Vient ensuite le Musée du verre et de la céramique.  Une merveille.  Entièrement décoré et présenté par les italiens et les belges. A 13H15 nous allons au restaurant des « Mille et une Nuit ». Restaurant très bien nommé puisque quand nous entrons il y a une panne de courant, et comme c’est  en sous-sol c'est le noir complet ! Nous commençons donc le repas aux bougies que l'on installe un peu partout. Ambiance inattendue et amusante.   Quand le courant revient un moment après, nous découvrons un cadre superbe.  Le restaurant porte bien son nom !    Il y a en plus un orchestre de 4 musiciens (flûte, xylophone, tambourin). Le repas est succulent, le service parfait. A la fin du repas l’orchestre nous donne une superbe représentation de leurs talents extraordinaires, en musique et en chant.  Nous  sommes  impressionnés.

  • Iran voyage camping car
  • iran restaurant

Nous prenons en photo les musiciens et chanteurs, en regrettant que nous ne puissions ici faire entende leurs talents. Et nous profitons qu'ils sont avec nous au restaurant pour prendre en photo nos trois accompagnateurs pendant le voyage. Au milieu le guide, à gauche le stagiaire,  à droite le chauffeur. Nous n'avons pas su si la coupure était un hasard ou pour justifier le nom du restaurant !!! En tout cas, le résultat était réussi. Après midi il nous reste à visiter le musée des tapis (on ne pouvait pas faire autrement!). Nous y voyons tous les plus beaux spécimens de chaque ville de l'Iran.  Nous sommes émerveillés.

Iran voyage camping car

Journée très chargée ;  Il est presque nuit quand nous retournons sur notre montagne. A la descente du car, le petit tabouret qui sert de marche pied car celui du car est cassé,  je glisse, tombe en arrière et ma tête heurte violemment le sol du car. Je suis assommée pendant quelques minutes, sans pouvoir bouger.  Heureusement, notre accompagnateur Bernard est infirmier et me met des points « américains » sur le crane après m'avoir rasé tout autour.  J'ai aussi absorbé plusieurs doses d'Arnica (vive l'Arnica !).  Après une bonne nuit, un antalgique aussi, je me retrouve sur pied le lendemain matin.  J'ai la « tête » dure parait-il et tout le monde a eu peur.  Et moi donc …..et mal en plus ! Deuxième nuit sur les hauteurs de TEHERAN.

Vendredi 8 octobre. Avec le car nous allons visiter le palais d'été de Réza Shâh , aujourd'hui musée, dans un superbe parc. L'intérieur est resté tel quel depuis le départ du dernier shâh.  Tout vient de France, sauf les tapis.  C'est une merveille. Le faste intérieur tranche avec la sobriété un peu neutre de la construction.

Iran voyage camping car

Ensuite, nous remontons à nos camping cars.  La journée est libre. Pour les iraniens, c'est dimanche. Il y a beaucoup de voitures sur le parking où nous sommes.  Beaucoup de promeneurs, des groupes qui pique-niquent sur le parking au pied de la montagne, des marcheurs qui vont prendre le funiculaire et sont équipés pour partir ensuite en randonnée en montagne. (les femmes portent leur foulard et, par dessus, une casquette pour le soleil. C'est assez « original »). Certains  cherchent à entamer la conversation avec nous, en anglais car ils ne connaissent pas le français, et nous pas leur langue non plus naturellement. On nous pose même la question de savoir si nos véhicules sont là pour une exposition. Ils sont ébahis quand on leur dit que nous vivons dans ces véhicules pour visiter l'Iran. Ils nous demandent de visiter et n'en reviennent pas.  Dernière nuit sur les hauteurs de Téhéran. 

Samedi 9 octobre Départ de TEHERAN à 6H.  C'est déjà la grande panique, les embouteillages. A la sortie ouest de la ville nous passons sous la « Tour de la Liberté  Adasi ».  Belle arche qui se voit de loin au milieu d'une immense place. 

Iran voyage camping car

Dans la matinée nous nous arrêtons à un garage : vidange pour nous, mécanique pour Jack. Ils sont efficaces et gentils.  Vite fait, bien fait, pas cher !  Que demander de plus. ! Pendant que nous attendions que les mécaniciens aient terminés,  je vais avec Ginette  à un petit resto à côté du garage pour acheter notre déjeuner. Des cervelles, des pieds et des joues de mouton que le cuisinier vient de faire cuire. En accompagnement, et inclus dans le prix,  il nous donne le bouillon, le citron, le pain.  (18 FF le tout pour tous les deux).  Un gamin m'amène le tout au camping car avec également la salade, les assiettes, les couverts !  Il croyait que l'on allait manger tout de suite, mais il est 9H (ce n'est pas du tout le genre de « petit  déjeuner » que nous avons l'habitude de prendre …!)  Il est vrai que, dans le resto, les gens sont attablés pour manger le même repas !  Du coup quand les copains  voient cela ils se précipitent pour avoir la même chose et être tranquilles à midi... De ce fait à 11H quand on partait le gars pliait boutique, il avait épuisé sa cuisine et gagné sa journée

Iran voyage camping car

Journée de route monotone. Nous nous arrêtons pour passe la nuit dans la nature après JANJAN

Dimanche 10 octobre Nous prenons la route pour TABRIZ où nous arrivons pour le déjeuner.  De beaux paysages tout le long. Nous sommes logés dans l'enceinte d'un Centre Culturel pour le personnel de l'usine de pétrochimie. Le soir après le dîner A.I.T.O. offre deux gros gâteaux et du coca cola en l'honneur des 71 ans d'un participant et de notre départ.  Nous passons une soirée formidable : blagues, chants, poèmes, tout le monde participe, y compris nos accompagnants. 

Lundi 11 octobre C’est le jour de liquider l'argent iranien qui nous reste comme à chacun de nos voyages à l'étranger, sinon impossible de l'échanger hors d'Iran. Nous allons donc en ville faire des achats.  Nous partons de TABRIZ en fin de matinée et nous nous arrêtons 15 kms avant MAKU pour la nuit. Très fort vent de sable.

Mardi 12 octobre Aujourd'hui nous passons la frontière avec la Turquie. Nous n'avons que 95 kms à faire pour y arriver.  Mais vu l'expérience du passage aller, nous démarrons à 6H30. Dès notre arrivée nous sommes pris en charge par un douanier qui est un vrai moulin à vent.  Il bouge les bras dans tous les sens, s'affole  (dépassé par les événements ….) Il nous fait garer sur un parking devant la douane. Tout le monde se met en place.  A la réflexion, quand il revient, il trouve que ce sera mieux sur le parking d 'en face et, à grands coups de moulinets il nous montre la voie. C'est alors qu'il s'aperçoit que nous allons bloquer la circulation, et pour nous faire dégager il nous fait mettre en file indienne.  Pour y arriver nous repassons 3 ou 4 fois au même endroit, l'espace étant restreint. Un vrai  ballet de camping cars. Autour de nous les gens nous regardent, éberlués, se demandant à quoi nous jouons. Le fou rire nous a pris à tous et nous avons du mal pour ne pas lui rire au nez. Enfin il paraît satisfait. Les chauffeurs commencent les formalités.  Et miracle, tout est terminé à 11H.  Nous voilà  en Turquie. Et à 12H nous quittons la douane turque.


Iran voyage camping car

 La majorité de nos visites en IRAN a été orientée vers des mosquées, des mausolées  ainsi qu'il a été facile de s'en apercevoir à la lecture de ce compte-rendu de voyage.  Monuments il est vrai qui sont pour les plus célèbres, de vraies merveilles.  Mais l'on a pu constater que, de toute façon, toute la vie, la culture, l'architecture  tournent absolument pour eux  autour de la religion. Heureusement qu'il y a de très très beaux paysages et sites grandioses. Et tous ces édifices religieux sont d'une grande richesse culturelle et artistique, laissés par  une des civilisations continue des plus anciennes du monde  Car sans cela, ce serait  lassant. Quant à la Turquie,(prochain reportage) c'est un magnifique pays que nous avons bien parcouru et visité en plusieurs fois et qui nous a laisse de très grands souvenirs, autant par ses habitants, ses paysages, sa très ancienne civilisation, que ses monuments anciens.

Bien a vous Suzanne et Jean.